vendredi 19 septembre 2014

Expo : Dali fait le mur à l'Espace Montmartre - 22 artistes de street art revisitent l'univers de Salvador Dali - Paris 18

Salvador Dali et Arnaud Rabier - Dali fait le mur


Sous la houlette de Véronique Mesnager, commissaire de l’exposition, L’Espace Montmartre Dali présente jusqu’au 15 mars 2015 un projet fort mettant en parallèle la création du street art et l’univers surréaliste du maître, Salvador Dali. Carte blanche a été donnée à vingt deux artistes urbains afin de réaliser des œuvres entre hommage et dialogue, une rencontre à travers le temps entre la création contemporaine de rue et le génie créatif de l’homme aux moustaches. Akiza, Artiste Ouvrier, Fred Calmets, Codex Urbanus, Btoy, Hadrien Durand-Baïssas, Jadikan, Jérôme Mesnager, Les King's Queer, Kool Koor, Kouka, Levalet, Thomas Mainardi, Manser, Nikodem, Nowart, Paella, Pioc PPC, Sack, Speedy Graphito, Valeria Attinelli, Zokatos ont relevé le défi. Emulation et mise en lumière des similarités, confrontation et connexion des idées, les voies de chacun se retrouvent à la croisée des chemins sous le signe de l’indépendance.


11 rue Poulbot - Espace Montmartre Dali
Expo Dali fait le mur - Espace Montmartre dali
Artiste Ouvrier - Dali fait le mur
Codex Urbanus - Expo Dali Fait le mur
Jérôme Mesnager - Dali fait le mur
Keith Haring - Dali fait le mur
Speedy Graphito - Dali fait le mur
Fred Calmets - Dali fait le mur


Chacun propose à sa manière, en appliquant les codes de l’art urbain, de suivre une démarche singulière afin de confronter les pratiques du street art  à un vocabulaire plastique fort, un lexique visuel identifiable au premier coup d’œil. Les graffeurs puisent dans l’univers de Salvador Dali, réinterprétant des motifs célèbres, s’appropriant l’espace comme ils s’appropeient les murs de la ville. Eléphants, montres molles, bouches, religion, bestiaire fantasmagorique s’inscrivent dans une démarche iconoclaste, pensive, jouissive, joyeusement libertaire. Entre inspiration créatrice et provocation, que les graffeurs apprécient ou non l’œuvre de Dali, le visiteur retrouve des goûts communs pour la couleur et l’étrange, une certaine forme d’effervescence intellectuelle contestataire.


Dessins - Dali fait le mur
Sculpture bestaire de Salvador Dali - Dali fait le mur
Pioc PPC - Dali fait le mur
Thomas Mainardi - Dali fait le mur
Manser - Dali fait le mur
Sculptures et chapelle reconstituée - Dali fait le mur
Sack - Dali fait le mur
Levallet - Dali fait le mur
Levallet - Détail - Dali fait le mur


Les univers se confrontent, se complètent, anticonformisme est le grand mot. Peinture, pochoir, performance, collage, installation, dessin, les diverses pratiques de l’art urbain et les œuvres qui en résultent entrent en écho avec la collection permanente de l’Espace Dali qui est dépositaire d’un très grand nombre de sculptures flamboyantes de l’artiste. Bestiaire urbain et codes actuels de l’art de rue, se retrouvent pour échanger, pour s’opposer parfois même. Une réflexion puissante sur la création baignant dans la lumière d’un univers intrigant.




Si le concept est intéressant, j’ai tout de même regretté un peu le côté fouillis de la scénographie qui aurait pu à mon sens laisser la place de choix aux œuvres de street art. Une exposition fort intéressante que je vous recommande chaudement de visiter plutôt le matin en dehors des horaires d’affluence, les foules touristiques de Montmartre pouvant gâcher un petit peu votre plaisir.


Dali fait le mur - Espace Montmartre
Kool Kor et Salvador Dali - Dali fait le mur
Canapé lèvres créé pour Mae West - Salvador Dali - Dali fait le mur
Valeria Attinelli - Dali fait le mur
Akiza - Dali fait le mur
Paella à droite et mur d'expression libre à gauche - Dali fait le mur
Dali fait le mur - Espace Montmartre
Dali fait le mur - Espace Montmartre



Dali Fait le mur - du 11 septembre 2014 au 15 mars 2015
Espace Montmartre Salvatore Dali
11 rue Poulbot - Paris 18
Horaires : du lundi au dimanche de 10h à 18h
Tél : 01 42 64 40 10


Dali fait le mur - Espace Montmartre


2 commentaires :

gourmand et bio a dit…

Magnifique exposition qui fait vraiment le lien avec le musée de Figueres que nous avons eu la chance de revoir cet été avec les puces ainsi que la salle d'expo sur les bijoux qui était extraordinaire!

Caroline a dit…

Je ne connais pas le musée de Figueres mais j'ai trouvé le parallèle entre le street art et l'univers surréaliste de Dali particulièrement intéressant. Un seul regret que l'exposition ne soit pas plus grande :)

Share this

Related Post