jeudi 7 août 2014

Thursday Oh Yeah Reloaded : Robert Downey Jr, 10 anecdotes assagies



Thursday Oh Yeah Reloaded revient sur l’un des acteurs les plus torturés mais aussi les plus talentueux de sa génération. L’homme du jour est issu d'une famille d’artistes et a été l'une des figures symbolique du Brat Pack, jeunes acteurs qui ont fait le bonheur des comédies pour teenagers des années 80. Sa carrière atteint un sommet en 1992 avec le biopic Chaplin pour lequel il est nommé aux Oscars. Puis c’est la descente aux enfers dans les années 90 avec des problèmes de drogue et d’alcool qui vont petit à petit saboter son étoile. Le grand public le redécouvre en 2000 dans la série Ally McBeal mais il se fait virer à cause de sa toxicomanie. Cinq ans difficiles s’ensuivent entre prison et centres de désintox. A nouveau clean, il revient sur le devant de la scène avec Gothica de Mathieu Kassowitz aux côtés de Halle Berry en 2003,  Kiss Kiss Bang Bang de Shane Blake, Good Night and Good Luck de George Clooney en 2005, Zodiace de David Fincher en 2007, Sherlock Holmes de Guy Ritchie en 2009 et surtout le grand succès public de la série Iron Man dès 2008, dans laquelle il interprète le playboy milliardaire inventeur de génie Tony Stark. Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, monsieur Robert Downey Jr, sous vos applaudissements !









1/ Robert est le plus jeune d’une famille de deux enfants, sa sœur Allyson - aujourd’hui actrice et écrivain -  a quelques années de plus que lui. Né à Manhattan, c’est un véritable new-yorkais élevé à Greenwich Village. Son père Robert Downey Sr cinéaste et producteur indépendant underground a des origines hongroises et irlandaises du côté de sa mère (arrière grand-mère de Robert donc) et juives lithuaniennes du côté de son père (l’arrière grand-père de Robert.) Le nom de famille Robert Sr était Elias mais il a choisi de prendre celui de son beau-père James Downey. Elsie, la maman de l’homme du jour, a quant à elle des ancêtres écossais, allemands et suisses.

2/ Robert a fait ses débuts sur grand écran à l’âge de cinq ans en 1970 dans le film Pound réalisé par son père. C’est d’ailleurs son père qui l’a initié à la drogue en lui faisant goûter un joint d’herbe alors qu’il avait à peine sept ans. Malgré cette anecdote curieuse, Robert ne rejette absolument pas le blâme de ses années d’addiction sur son père.









3/ Robert a eu une histoire d’amour avec Sarah Jessica Parker qui a duré sept ans. Ils se sont rencontrés en 1984 sur le tournage de Firstborn, un film qui n’a pas été diffusé en France, alors qu’ils avaient tous les deux 18 ans. Après avoir longtemps vécu ensemble, ils se sont séparés en 1991. Robert prend toute la responsabilité de cette rupture. « J’aimais boire, j’avais un problème de drogue et ça ne concordait pas du tout avec le caractère de Sarah Jessica qui est à l’opposé de tout ça. Elle m’a offert un foyer et la plus profonde compréhension. Elle a essayé de m’aider autant qu’elle a pu. Elle était si peinée et si fâchée quand malgré ça je ne m’en suis pas sorti. » C’est en 2003 après de nombreuses arrestations, un an de prison et des rechutes terribles que Robert a eu une révélation et est enfin parvenu à se libérer de toutes ses addictions.







4/ C’est à sa femme, la productrice Susan Nicole Levin, qu’il a épousée en 2005, que Robert attribue sa nouvelle sobriété. Elle l’aide à tenir le cap. « Non pas que nous nous soyons rencontrés et que j’ai laissé tomber la fête d’un coup. Mais elle m’a rencontré, elle est tombée amoureuse de moi puis il a rencontré Darth Vader et m’a dit : Je n’aime pas ce type là. Une relation épanouie entre les deux époux qui se taquinent volontiers. Un exemple, petit extrait du discours de remerciement de Robert lorsqu’il a reçu le Golden Globe du meilleur acteur pour son interprétation dans Sherlock Holmes : «  Je tiens à remercier ma femme, Susan Downey pour m’avoir dit que Matt Damon allait gagner et que ça ne valait pas la peine de préparer un discours. Je ne veux vraiment pas remercier ma femme parce que sans elle, aujourd’hui, je serais certainement en train de finir les fonds de verres des clients dans quelque bar glauque. »



5/ Il pratique les arts martiaux et notamment le kung fu wing chun. Un sport qui lui apporte équilibre et force. « J’étais tellement fier de moi lorsque j’ai eu mon premier œil au beurre noir lors d’un entraînement à deux. » a-t-il raconté dans W Magazine.  

6/ Robert joue du piano, compose et chante et pas seulement en amateur. En 2004, il a sorti un album intitulé The Futurist au succès mitigé mais sur lequel se trouve le titre Broken qui fait partie de la bande originale du film Kiss Kiss Bang Bang sorti en 2005. Un amour de la musique qu’il a transmis à son fils Indio, né en 1993 d’un premier mariage avec l’actrice et chanteuse Deborah Falconer. Dès l’âge de 16 ans, Indio était guitariste dans un groupe qui s’appelle The Jack Bambis.




7/ Robert qui était un grand fan d’Iron Man était enfant, voulait que le super méchant, le Mandarin soit son Némésis dès le premier opus de la série. Il ne fait son apparition sous les traits de Ben Kingsley que dans Iron 3. Robert était tellement enthousiaste qu’il est allé jusqu’à supplier le président de Marvel Kevin Feige de faire apparaître le plus grand ennemi d’Iron Man dès le premier film. Mais ce dernier a préféré faire durer le suspense afin de présenter ce personnage légendaire de la saga au bon moment.







 


8/ La femme de Robert, a raconté dans la presse à quel point il était doué pour changer les couches. Leur fils, Exton Elias né en 2012, a donc été chouchouté par papa et son super-pouvoir.

9/ Robert est persuadé qu’un jour il gagnera un Oscar. Il a été nommé en 1992 pour son interprétation dans le biopic Chaplin et en 2012 il a remporté un Golden Globe pour le rôle de Sherlock Holmes dans le film éponyme. Voici ce qu’il dit avec humour « Je sais que cela va arriver. Même si je ne reçois pas [un Oscar] directement pour un rôle précis, au final, l’Académie finira bien un jour par m’en donner un quand je serai vieux pour l’ensemble de ma carrière. Donc quoiqu’il arrive, je suis certain que j’en obtiendrai un. »






 


10/ Robert a annoncé le 9 juillet dernier sur son compte Twitter que sa femme et lui attendaient une petite fille pour le mois de novembre.

Le moins que l'on puisse dire c'est que Robert revient de loin. Il n'a pas fait les choses à moitié question sabordage et excès en tout genre. Même si je ne suis pas folle de son personnage de Tony Stark qui semble occuper une grande partie de sa toute nouvelle carrière, il restera toujours pour moi l'incomparable interprète de Chaplin mais aussi - attention, même pas honte - Larry Paul, le fiancé d'Ally McBeal disparu du jour au lendemain de la série laissant les fans inconsolables, dont votre très humble servante. Sinon ça fait bien plaisir de voir des quinqua sexy parmi tous les p'tits freluquets de vingt ans. Donc merci Robert, t'envoies du bois, mon gars ! Je vous souhaite une excellente journée en compagnie de Robert Downey Jr !





7 commentaires :

Marianne Ciaudo a dit…

Un article complet qui éclaire la vie de cet acteur que j'apprécie beaucoup. Son role dans "Fur" est extraordinaire. C'est vrai qu'il est fun dans les Iron Man mais cela occulte sa grande sensibilité et une partie de ses talents d'acteur.

Merci pour ce beau portrait !

Mamzelle Papotine a dit…

Ce mec est un des plus torrides que je connaisse (enfin pas personnellement hein...).

Inoubliable Larry Paul et inoubliable duo avec Sting !

geblust a dit…

Je ne l'apprécie pas vraiment, je n'ai peut-être pas vu dans les bons films: agaçant dans Sherlock Holmes et Iron man est un navet pour moi^^

Caroline a dit…

@ Marianne : Je n'ai pas vu Fur. Je prends note. Après toutes ses années de vaches maigres à cause de ses problèmes de drogues, je comprends qu'il puisse avoir envie de se relancer à travers des blockbusters rentables. J'espère qu'il aura l'occasion de jouer à nouveau pour des réalisateurs indépendants.

@ Mamzelle Papotine : Son côté écorché vif est très sexy. Heureux les fêlés, ils laissent passer la lumière. :)

@ geblust : Je l'ai bien aimé dans Sherlock pourtant mais effectivement les grosses productions dans lesquelles il a joué dernièrement ne sont pas vraiment représentatives, à mon sens, de ses qualités d'acteur. Je te conseille si tu ne les as pas déjà vu Chaplin, Kiss Kiss Bang Bang, Zodiac, Le don du roi.

lachambreroseetnoire a dit…

Je le trouve très beau et charismatique, que ce soit dans Ally Mc Beal ou dans la peau d'Iron Man.

Valou a dit…

J'adore le personnage de Larry Paul,et je trouve que la série perd tout son charme suite à son départ... d'ailleurs je n'aime pas la dernière saison, qui est un gâchis pas possible !
Je n'ai vu que le premier Iron Man, je suis loin d'avoir vu tous ses films, mais c'est un acteur que j'aime beaucoup. Je l'avais découvert dans une croûte sentimentale s'appelant Only You ! que de souvenirs !

leblogdecindy83 a dit…

lui aussi me fait craquer dans son genre ^^
félicitations pour la bonne nouvelle alors
bizoux, cindy

Share this

Related Post