samedi 30 août 2014

Mes Adresses : Fine Lalla, la street food marocaine à l'heure parisienne - 23 rue Louis le Grand - Paris 2



Niché au cœur du quartier des banques où pullulent les sushis shops pas toujours de très bon goût, un restaurant concept, inauguré en janvier dernier, revisite la gastronomie orientale à la sauce pop culture. A quelques pas de l’Opéra Garnier, Fine Lalla ? - littéralement Où est grand-mère ? - adapte les recettes traditionnelles marocaines aux exigences de la restauration rapide. La street food ensoleillée proposée par cette cantine moderne raconte une histoire et évoque les souvenirs d’enfance associés à la cuisine familiale des deux fondateurs Medhi Draoui et Youssef Ben Saad.







 


Couleurs acidulées, rose pimpant, convivialité, touches modernes kitschouilles, la décoration pensée par Younes Duret un designer franco-marocain voudrait répartir les lieux à la manière d’une ruelle marocaine en s’inspirant des comptoirs traditionnels et des petits commerces ambulants. Si l’idée est séduisante, dans les faits, le concept ne fonctionne qu’à moitié certains espaces échappant à l’attention à moins de ne connaître leur existence. En pénétrant dans le restaurant, on découvre tout d’abord, chez Mina, le traiteur restauration rapide. A droite après la caisse, se tient chez Habib un bar à jus et à thé proposant thé à la menthe, au jasmin, jus d’agrumes. Plus au fond, après quelques marches, chez Fatima, une petite vitrine-bazar proposant des créations artisanales bijoux, pochettes, bougies version mignons cadeaux- souvenirs. Juste après, chez Inès, le corner pâtisserie où les cornes de gazelle colorées et parfumées - verveine, framboise - comptent bien faire de l’ombre aux macarons dans une débauche de miel et d’amandes. En face, un meuble-bibliothèque de bois blond. C’est chez Simo, l’épicerie fine spécialisée dans les produits du terroir marocain - huile d’olive, épices, pâte à tartiner, vin gris rosé.









Au menu, une cuisine de restauration rapide originale concoctée dans le laboratoire Fine Lalla situé à Montreuil. Les affamés se munissent de leur petit panier et se servent eux-mêmes dans les vitrines. Libre-service certes mais précieux conseils dispensés par l’équipe des plus accueillantes. Déclinant les plats traditionnels marocains en version fast food, chaque spécialité est présentée dans un ramequin de plastique - pas très écolo d’autant que les couverts sont à l’avenant - qui sera réchauffé au micro-onde une fois passé en caisse - même idée que chez mon traiteur chinois donc, pas ultra-glam cette partie de l’expérience. 

En entrée, marinades et caviar de légumes précèdent d’amusantes déclinaisons des plats traditionnels, tajine et couscous. Les tajines, poulet aux pruneaux et graines de sésame, boulettes de bœuf tomates œufs feuilles de laurier, poulet au citron confits ou encore veggie aubergine courgette sont proposés en plats ou en sandwiches faciles à emporter pour déjeuner en pleine rue. Les couscous du jour sont au nombre de deux : poulet aux légumes de saison ou poulet aux oignons caramélisés pois chiches raisins secs coriandre curcuma cannelle gingembre. Les desserts sont frais et gourmands salade de fruits frais, salade d’oranges à la cannelle, fromages blancs aux coulis de figue, de datte, de raisin ou encore pâtisseries orientales. Les nombreuses formules, des plus raisonnables, oscillent de 6 à 14 euro. Fine Lalla propose un service de livraison à domicile pour les déjeuners au bureau ou les soirées de flémingite aigüe.







Beaucoup d’épices aux parfums de méditerranée et de couleurs se révèlent lorsque sont soulevés les couvercles des portions. Et si le côté plastique me chiffonnait un peu, c’est une bonne surprise de découvrir les parfums subtils des spécialités de Fine Lalla. La salade de carottes marinées au cumin  coriandre, persil, huile d’olive, cumin, assez simple de prime abord ne manque pas de finesse tandis que la salade de poivrons verts et tomates marinés à l’huile d’olive, cumin, coriandre, persil, n’en rajoute pas dans l’épate laissant le devant de la scène aux poivrons. Le caviar de poivrons rouges et verts à la marocaine, dit Tchekchouka, est relevé par une combinaison de poivre, coriandre, persil, curcuma, paprika dans une compotée un chouilla trop aqueuse, adoucie par l’huile d’olive.   







Ce sont les tajines qui ont eu notre préférence au moment de choisir les plats principaux malgré un couscous aux oignons caramélisés qui nous faisait de l’œil. Une prochaine fois certainement. Pour ma part, tajine de poulet aux citrons confits, pommes de terre et olives vertes. La liste des épices et des herbes aromatiques laissent rêveur : coriandre, persil, curcuma, gingembre, ras el hanout. Le poulet est moelleux et les parfums s’expriment avec intelligence. Vraiment pas mal du tout. Pour mon comparse, tajine de poisson mariné aux légumes de saison : poisson blanc, coriandre, curcuma, paprika, cumin poivrons verts et rouges, carottes. Comme il est toujours un peu délicat d’obtenir des détails quant au ressenti de ces messieurs, soit mon acolyte avait très faim, soit c’était très bon. Dessert pour mézigue, fromage blanc au coulis de figues et amandes grillées concassées, peu sucré et délicat, gourmand mais presque diète.

Au final, Fine Lalla sort son épingle du jeu en trouvant un juste équilibre entre préparation à la mode fast food et plats tradi marocains. En ne perdant pas de vue qu'il s'agit d'un lieu de restauration rapide, l'établissement séduit par l'originalité du concept allié au soin apporté aux produits ainsi qu'aux tarifs modérés. Si, à mon avis, les espaces pâtisserie et épicerie loupent le coche, cette cantine pleine d'idées est parfaite pour un déjeuner express en dehors des sentiers battus.


Fine Lalla
23 rue Louis le Grand - Paris 2
Tél : 01 83 81 98 80
Tél livraison : 01 83 81 98 83
Horaires : du lundi au vendredi de 12h à 15h et de 18h à 22h - samedi et dimanche livraison uniquement de 19h à 22h

2 commentaires :

AuroreInParis a dit…

Merci pour cette adresse, le concept est vraiment top, et je ne connaissais pas !

Caroline a dit…

J'aime l'originalité du concept. Moins la réalisation. Les plastiques au micro-onde m'ont laissée un peu sceptique même si les plats sont vraiment pas mal du tout pour du fast-food.

Share this

Related Post