jeudi 17 juillet 2014

Thursday Oh Yeah Reloaded : James Franco, 10 anecdotes complexes



Thursday Oh Yeah Reloaded se poursuit pour notre plus grand bonheur. L’homme du jour est un comédien atypique également producteur, réalisateur, écrivain, poète et professeur. Il a été James Dean à la télévision, Harry Osborn le meilleur ami de Spiderman dans la trilogie de Sam Raimy, le petit copain de Sean Penn dans Harvey Milk en 2008, un alpiniste américain victime d’un accident obligé de se couper lui-même la main pour survivre dans 127 heures de Danny Boyle en 2010, l’ami du singe qui changera la face du monde dans La planète des singes : les origines de Rupert Wyatt en 2011, un affreux dealer dans Spring Breakers de Harmony Korine en 2012 et un prof de gym libidineux dans Palo Alto de Gia Coppola. A la frontière entre grand public, film d’auteur et underground - il a notamment réalisé un court-métrage sur le milieu cuir et latex gay des clubs qui n’est pas sans rappeler l’œuvre de Mapplethorpe - ce personnage complexe entre ombre et lumière fascine par la multiplicité de ses facettes et cette incroyable énergie dont il fait preuve dans tous ses projets. Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, monsieur James Franco sous vos applaudissements !











1/ La mère de James, Betsy Lou, écrivain et actrice à l’occasion, est la descendante d’immigrants juifs russes. Son père Douglas, décédé en 2011, qui dirigeait une société de la Silicon Valley, était quant à lui à moitié suédois et moitié portugais. Le couple s’est rencontré à l’Université de Standford où ils étudiaient les Beaux-Arts. La grand-mère paternelle de James, Marjorie Franco est un auteur reconnu de livres Young Adult alors que sa grand-mère maternelle, Mitzie Verne, est une galeriste reconnue à Cleveland. Plongé dans l’univers artistique et créatif dès son plus âge, James a commencé à peindre et à écrire au lycée.

2/ Au lycée, James n’est pas un enfant de cœur. Il organise avec des amis un trafic de parfums qu’ils vont voler à l’étalage pour les revendre ensuite à leurs camarades. Clin d’œil du destin, en 2008, il devient le visage d’un parfum Gucci.













3/ Il s’est inspiré de son adolescence mouvementée dans une banlieue huppée californienne pour écrire un recueil de nouvelles intitulé Palo Alto. Recueil adapté au cinéma récemment parGia Coppola.  James qui au lycée a été arrêté plusieurs fois notamment pour vandalisme et consommation d’alcool, n’a pas voulu que sa mère lise son livre de peur qu’elle ne découvre toutes les bêtises qu’il avait faites étant ado.

4/ En 1996, lorsque James laisse tomber l’université en première année - il est alors à UCLA - pour se lancer dans une carrière d’acteur, ses parents refusent de le soutenir. Il prend donc un petit boulot alimentaire chez McDonald où il s’exerce à prendre différents accents lorsqu’il sert les clients. Une expérience professionnelle qui l’a marqué, puisque depuis, il est végétarien. 








5/ Judd Apatow le producteur de la série Freaks and Geeks qui marque le début de la carrière de James lui trouve assez laid lors de leur première rencontre sur le tournage. « Je me souviens de notre rencontre, il avait cette très grande bouche, il était très maigre et les cheveux gras. Et surtout il m’a beaucoup fait rire. Je me suis dit qu’il était bizarre et drôle. On n’avait aucune idée qu’il pouvait être attirant, on pensait juste qu’il était, vous savez, ce type qui essaie d’être cool mais qui n’y arrive pas vraiment, le petit gars marrant et brouillon qu’il était devant la caméra. Après l’avoir engagé, on a commencé à entendre les femmes au bureau parler de lui sans arrêt et à quel point il était séduisant. On n’avait pas la moindre idée de quoi elles parlaient. »







6/ En 2001, alors qu’il endosse le rôle de James Dean dans un biopic pour la télévision - TNT - qui le fera connaître, il se met à fumer. « Quand on regarde des photos de James Dean, il est tellement expressif avec ses cigarettes. C’est essentiel. » James a depuis laissé tomber cette désastreuse habitude. Mais afin d’être encore plus dans le rôle, il décide de couper toute communication avec ses amis, sa famille et même sa copine de l’époque, Marla Sokoloff,  dans le but de récréer artificiellement l’état de solitude intense dans lequel se trouvait James Dean. Une méthode de travail jusqu’au-boutiste qui porte ses fruits puisqu’il reçoit un Golden Globe pour son interprétation.









7/ En 2006, alors que sa carrière de comédien est lancée, James décide de retourner à la fac pour suivre tout d’abord un premier cycle de littérature à UCLA qu’il boucle brillamment. Il est ensuite admis à Columbia à New York dans le programme d’écriture  ainsi qu’à la prestigieuse Tisch School of Arts pour un cycle réalisation. Dans le même temps, il suit le programme d’écriture fictionnelle du Brooklyn College. En 2010, diplômé de Columbia, il entre à Yale où il prépare un doctorat en littérature alors qu’il débute en parallèle un master en media numérique à la Rhode Island School of Design. 








8/ Sa passion pour l’art - il peint depuis l’adolescence - et les nouveaux modes d’expression artistique, le mène à réaliser des vidéos arty expérimentales. En 2012, la Clocktower Gallery de New York lui consacre une toute première exposition en solo intitulée The Dangerous Book Four Boys. Elle est mise en place par Alanna Heiss, fondatrice de MomA PS1. Les visiteurs y découvrent des dessins, des vidéos, des photographies réalisés par James.


9/ En 2006, alors qu’il tourne Flyboys de Tony Bill, une histoire d’aviateurs américains ayant rejoint l’armée française durant la Première Guerre Mondiale avant l’entrée en guerre officielle des Etats-Unis, James décide de passer réellement son brevet de pilote.  
 









10/ Selon son frère cadet Dave, James dort très mal parce qu’il a toujours l’impression qu’il pourrait passer son temps à faire autre chose que se reposer, à être productif. Il tire tellement sur la corde, qu’il ne s’endort que terrassé par la fatigue en s’écroulant comme une masse sur le canapé. Ce qui permet à Dave de dormir tranquillou dans la plus grande chambre, celle de son frère.


Je crois qu'aujourd'hui, je vais faire très plaisir à Stella Paris, Maylis si tu me lis, ce billet est pour toi ! Quel homme singulier ! J'ai découvert toutes les facettes de sa personnalité et de son talent avec grand intérêt. James Franco est une sorte d'ovni, un petit peu à la manière de Jared Leto, vous ne trouvez pas ?  Il a d'ailleurs un autre hobby fort étrange, il est dingue d'Instagram, un réseau social sur lequel il aime poster des photos de lui en petite tenue ou au lit ou encore avec des chatons mignons. Voici le lien à toutes fins utiles.... James Franco TV Instagram.  Je vous souhaite une excellente journée en compagnie de James !








Bah alors James, tu nous dis ce qui c'est passé pour la dernière photo ? Qu'est ce que c'est, enfin, tu n'as plus 15 ans ! Alors qu'as-tu à répondre pour ta défense ?




5 commentaires :

Woodybeauty a dit…

Ce mec est juste une bombe, je l'ai découvert dans Spiderman et j'ai eu direct un crush, James si tu me lit, passe à la maison ;)

Lali Douce a dit…

Il parait séduisant mais les derniers évènements m'ont refroidis ! (Il parait mois mature depuis les déboires d'instagram)

Caroline a dit…

@ Woodybeauty : Moi, j'suis sûre qu'il lit mon blog et qu'il a entendu ton message ! ;)

@ Lali Douce : Les gens brillants sont toujours un peu fêlés. Je viens de commander son recueil de nouvelles Palo Alto d'ailleurs tellement j'ai apprécié le film et les quelques articles qu'il a publié sur Vice.

Marie a dit…

Bonjour,

Je passe sur votre blog, je suis une grande admiratrice de James Franco et je le trouve plutôt craquant même si certains disent que son corps est moins sexy qu'avant (en rapport avec son apparition pour l'anniversaire de Jimmy Fallon).
J'ai lu dans les commentaires que vous avez vu le film "Palo Alto", comment avez-vous pu le voir? Où l'avez-vous trouvé? Je souhaite le voir de tout cœur !

Merci par avance et bonne journée!

Marie

Caroline a dit…

@ Marie : Il est sorti en salle le 11 juin dernier. Tout simplement http://www.parisianshoegals.com/2014/06/cinema-palo-alto-de-gia-coppola.html

Share this

Related Post