samedi 17 mai 2014

Semaine Japonaise - Expo Photo : Sakura de Mao Hisatsuka et Yang Seung-Woo - Galerie InBetween - Paris 3



Pour la sixième journée de la semaine japonaise, je suis allée découvrir le travail d’un couple de photographes, Mao Hisatsuka et Yang Seung-Woo, qui exposent jusqu’au 21 juin à la Galerie InBetween, la série Sakura qui fait partie d’un projet commun plus large retraçant l’intimité de leur histoire d’amour à travers leur quotidien. Alors qu’ils se photographient mutuellement, capturant l’instant, ils créent une sorte de journal intime dans l’air du temps qui n’est pas sans rappeler les clichés publiés par des millions d’anonymes sur les divers réseaux sociaux d’Instagram à Twitter en passant par Facebook. Instantanéité des prises de vue et absence de recherche esthétique caractérisent ces photos mettant en scène la vie des deux artistes dans ses différentes facettes. Effet de loupe sur les minuscules moments qui composent l’existence humaine, incarnation d’une réalité au plus proche de sa vérité.






Au Japon, une tradition très populaire célébrant la floraison des arbres fruitiers se déroule au début du printemps. L’ Hanami, littéralement regarder les fleurs, est une coutume traditionnelle japonaise qui consiste à se rendre dans les vergers fin mars, début avril afin d’observer la beauté des arbres en fleur. L’Hanami le plus courant concerne les fleurs de cerisier mais cette tradition est également observée, bien que moins suivie, pour la floraison des pêchers et des abricotiers - Umé.  Cette coutume a été introduite à la cour impériale du Japon durant la période Nara 710-784 fortement influencée par la dynastie Tang chinoise. Ce sont tout d’abord les Umé qui étaient célébrés. Les Sakura - les cerisiers japonais - ne prennent le devant de la scène qu’un peu plus tard à l’époque Heian 794-1185. La fête de la contemplation des fleurs est l’occasion boire du saké en dégustant des mets raffinés, forme d’offrande à la nature, hommage aux beautés de la nature renaissante. Aujourd’hui, les Japonais organisent des pique-niques entre amis ou en famille au pied des arbres en fleurs.





La série Sakura réalisée par Mao Hisatsuka et Yang Seung-Woo retrace l’un des épisodes fondateurs de leur rencontre amoureuse, leur premier Hanami ensemble. Yang Seung-Woo quitte sa Corée du Sud natale à l’âge de 17 ans après une enfance et une adolescence compliquées durant lesquelles il intègre la mafia coréenne. Lorsqu’il part pour le Japon, il laisse tout son passé derrière lui et se consacre à l’étude de la photographie. Son travail se concentre sur la vie quotidienne de la rue, les anonymes qu’il photographie dans toute l’Asie. Alors qu’il enseigne à l’Ecole Polytechnique de Tokyo, il rencontre Mao Hisatsuka, jeune étudiante, lors d’un stage l’encourageant dans ses projets artistiques.




Les travaux présentés à la Galerie InBetween, évoque l’intimité, essence de la vie à deux, les prémices d’une histoire d’amour mais aussi l’érotisme et la sexualité. Portraits, autoportraits à la façon des selfies, paysages, autant de témoignages du regard plein de tendresse qu’ils portent l’un sur l’autre. Les clichés à la fois drôles, poétiques, touchants, troublants sont empreints d’un dynamisme que leur confère l’immédiateté de l’instant saisi au vol sans préméditation.

Sakura de Mao Hisatsuka et Yang Seung-Woo
Galerie InBetween
3 rue Saint-Anastase - Paris 3
Tél : 09 50 61 13 59
Horaires : du mardi au vendredi de 11h à 19h - samedi workshop de 11h à 19h


http://www.parisianshoegals.com/search/label/semaine%20japonaise

Share this

Related Post