lundi 19 mai 2014

Lundi Librairie : Tout est illuminé - Jonathan Safran Foer



Jonathan, écrivain juif américain, alter-ego burlesque de l’auteur, part en Ukraine afin de retrouver la femme qui a sauvé son grand-père pendant la guerre et dont il ne possède qu’une photographie au dos de laquelle est noté un prénom : Augustine. Il est guidé dans ses recherches par Alex, un adolescent un peu crétin qui lui sert de traducteur dans un anglais chaotique drolatique, d’un vieillard bougon et de leur chienne amoureuse Sammy Davis Junior Junior. Une odyssée rocambolesque retracée à travers un savoureux échange épistolaire entre Jonathan et le jeune Alex tandis qu’en parallèle l’écrivain nous conte l’histoire du village de ses ancêtres de 1791 à 1942. Trachimbrod est un mystérieux shetl dont il ne reste que quelques vestiges, les habitants ayant été massacrés par les Nazis mais dont la légende extravagante retrouve le chemin des mémoires grâce au récit de leur descendant.

Ce roman au charme baroque, fiévreux et truculent, surprend par son architecture, une narration sautant allégrement les époques d’un chapitre à l’autre, de l’épique chronique du village dans la lignée des contes et légendes yiddish au potache des situations dans une Ukraine moderne qui prend vie à travers les yeux d’un adolescent cocasse. Comblé par une écriture débridée, inventive, truffée de barbarismes hilarants lorsque Jonathan Safran Foer prête sa plume au jeune guide ukrainien, le style de Tout est illuminé n’est pas sans évoquer Gabriel Garcia Marquez dans la partie retraçant la chronique surréaliste de Trachimbrod.

Temporalité plurielle, superposition d’histoires navigant allégrement du burlesque au tragique, personnages pittoresques, servent une profonde méditation sur l’exil et la quête des origines. Ce texte picaresque et émouvant, emporte le lecteur dans un flot torrentiel d’une inventivité rare où les rires et les larmes se succèdent à un rythme haletant. Roman protéiforme, performance d’auteur, il mêle le féérique et le sacré, la fantaisie et l’Histoire sur fond d’Holocauste. Un très beau livre, infiniment drôle, infiniment bouleversant.

Tout est illuminé - Jonathan Safran Foer - traduit de l’anglais par Jacqueline Huet et Jean-Pierre Carasso - Editions de L’Olivier - Collection de poche Points

2 commentaires :

yulbaba a dit…

Je te rejoins complètement sur cet article. J'adore ce livre, c'est un de mes préférés. Drole et passionnant. Safran Foer est un super écrivain.

Caroline a dit…

Il m'a beaucoup touché. J'ai même versé une petite larme à la fin :)

Share this

Related Post