jeudi 10 avril 2014

Thursday Oh Yeah ! : Lee Pace, 10 anecdotes délicieuses



L’homme du jour est un elfe dans la saga du Hobbit, un vampire dans Twilight, un doux rêveur dans Pushing Daisies et un politicien démocrate, maire de New York dans Lincoln. Comédien versatile, il est à l’aise aussi bien sur petit que grand écran mais également sur les planches de Broadway qu’il fréquente régulièrement. Amateur de tartes aux pommes - bah quoi c’est intéressant comme info, non ? - ce gracieux gaillard d’1m91 - beau bébé, n’est-ce pas - doit beaucoup de son charme à ses allures de grand timide. Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, monsieur Lee Pace sous vos applaudissements !






1/ Né en Oklahoma, Lee est le fils de Charlotte Kloeckler, un professeur des écoles et de James Roy Pace, un ingénieur dans l’industrie pétrolière. Un métier qui pousse la famille à déménager plus de dix fois en moins de 10 ans. Lee passe une grande partie de son enfance avec ses frères et sœurs Will et Sally en Arabie Saoudite avant de retourner au Etats-Unis au Texas du côté de Houston où il fréquente Klein High School, un lycée dont sont également sortis l’acteur Matt Bomer, l’écrivain Tom Vaughan et la médaillée olympique Laura Wilkinson.

2/ Pendant les dernière années de lycée, il découvre l’art dramatique et s’investit tellement qu’il laisse tomber les études quelques temps pour pouvoir jouer sur les planches du Alley Theatre. Une fois le lycée terminé en 1997, Lee est accepté à la prestigieuse Juilliard School de New York où il parfait son interprétation des grands rôles classiques.





3/ Lee perd 12kg en 2003 pour interpréter le rôle de Calpernia Addams, une femme transgenre dont l’amant soldat dans l’armée américaine est assassiné à cause de leur relation dans le téléfilm Soldier’s Girl.

4/ En 2007, lorsque son agent lui parle de Pushing Daisies, Lee a déjà trois longs métrages en route et n’a aucun intérêt à se lancer dans une série télé. Cependant, il décide de lire tout de même le script dont il raffole immédiatement même si l’intrigue paranormale l’inquiète un peu de prime abord. C’est le succès pour une série qui ne durera cependant que deux saisons.







5/ En 2006, il interprète un paraplégique dans le film The Fall. Le réalisateur Tarsem Sing décide de faire croire à la plupart des acteurs et de l’équipe technique que Lee est réellement paralysé. Un jour, une maquilleuse entre dans sa loge et le trouve debout. Elle s’évanouit presque sous le choc. C’est d’ailleurs la prestation de Lee dans ce film qui convainc Peter Jackson de l’engager pour le rôle du roi Thranduil dans Le Hobbit : Un voyage inattendu sorti en 2012.

6/ Malgré les mauvaises critiques entourant les différents épisodes de la saga Twilight, Lee décide tout de même d’accepter le rôle du vampire nomade Garrett dans le Chapitre IV : Révélation. Sa prestation est saluée même si le film ne remporte pas l’approbation de la presse cinéma. Le public lui est ravi et les fans viennent le voir jouer à Broadway dans la pièce The Golden Age. 





7/ En 2012, Lee joue dans le film de Steven Spielberg, Lincoln. Il y est Fernando Wood. Quelques minutes avant  de tourner la séquence de son long monologue d’introduction, Lee reçoit la nouvelle version du texte remanié. Il doit le réapprendre en moins de 4 minutes, juste avant de passer devant les caméras.

8/ Il a un chien Pointer qui répond au nom de Carl.

9/ Le saut en parachute est l’un de ses hobbies préférés.





10/ Anecdote amusante à propos du casting du Hobbit. Malgré le fait que Lee joue le rôle du roi Thranduil, père de Legolas interprété par Orlando Bloom, il est en fait plus jeune de 2 ans qu’Orlando.

Ce portrait est dédicacé à l'intention de Lilith qui a bien fait d'insister pour que je le rédige. Tout à fait charmant, ce cher Lee. Côté vie sentimentale, ça manque un peu de détails, nous sommes d'accord mais je n'ai rien trouvé de croustillant pour épicer ce billet. Mystérieux mystère ou coming out pas encore fait, cela reste à voir. Nous avons tout de même cette série de délicieux clichés pour fantasmer. Je vous souhaite une excellente journée en compagnie de Lee Pace !



12 commentaires :

Sasha a dit…

Je l'ai adoré dans Pushing Daisies, série injustement supprimée au bout de 2 saisons :/ Puis je l'ai un peu oublié. Et l'année dernière, j'ai regardé, un peu par hasard le film The Fall, que j'ai trouvé bouleversant et visuellement magnifique. Du coup, je suis allé voir The Hobbit rien que pour lui hahaha!

J'ai aussi vu Soldier's Girl...On oublie totalement que c'est un homme là dessous. :O

Bref, j'espère que sa carrière va prendre encore plus d'épaisseur, parcequ'il a joué ans quelques trucs bien nazes aussi (La Locataire, Possession), il vaut et mérite mieux.

Rachel a dit…

Je ne le connaissais pas du tout...Un poil trop jeune à mon goût mais tout à fait charmant!

Lilith a dit…

Merci merci merci!
J'ai même appris deux trois choses dans ton article (comme quoi!).

Quel homme, quel acteur, quel talent *_*

(si il est vraiment gay, ce serait une terrible perte pour la gente féminine)

Caroline a dit…

@ Sasha :Très envie de voir Soldier's Girl. Je vais regarder si je peux le trouver sur le Net.

@ Rachel : 35 ans, ça va tout de même non ? Il n'a plus l'âge minet ^^

@ Lilith : Il y a des rumeurs mais surtout c'est silence radio sur sa vie sentimentale alors qu'on a pléthore d'infos sur celles de ses petits camarades.

Gloria a dit…

Mais il est pas mal du tout dis donc! Et dire que je ne le connaissais pas!
Bisous

Caroline a dit…

@ Gloria : Et bien figure-toi que dans mon souvenir, c'était juste le grand gamin timide un peu gauche de Pushing Daisies. je l'ai redécouvert en homme viril grâce à ce billet. Les années lui vont bien, je trouve.

Sand a dit…

Je l'ai remarqué dans le "Hobbit" wouffffffff diablement sexy. C'est selon les photos, un petit quelque chose mais quoiqu'il en soit tu as éveillé ma curiosité quant à sa filmographie !

Jamila a dit…

Je viens de lire cet article plutôt bien détaillé sur cet acteur que j'ai redécouvert dans Le Hobbit (je me souviens de lui aussi dans le dernier Twilight), merci de l'avoir écrit! :) Comme l'a dit Lilith, ce serait dommage pour nous les femmes qu'il soit gay! Après, l'important c'est qu'il soit heureux dans sa vie privé ; alors s'il l'est réellement, je me demande ce qu'il attend pour l'annoncer. Je ne veux pas être mauvaise langue mais je n'ai jamais compris pourquoi les gays mettent autant de temps pour avouer une chose pareille, il ne faut pas en avoir honte! ;) Mon cœur de femme serait déçu bien sûr ^^, mais avec ce silence radio sur sa vie privé ça ne serait pas étonnant qu'il le soit n'est-ce pas?
En tout cas, je vais suivre sa filmographie aussi (notamment The Fall qui a l'air bien)! :)

angarade a dit…

ce post a été partagé sur Facebook il y a quelques heures seulement!

mais, étant une fan de Lee Pace depuis plusieurs années, des détails me chiffonnent.
Lee n'est pas plus jeune de 2 jours qu'Orlando,ils ont 2 ans de différence! Orlando bloom est né le 13/01/1977 et Lee Pace le 25/03/1979.

et vous ne parlez pas de ses autres films, tels que 30 beats, possession ...
je trouve ça dommage de faire l'impasse sur de belles prestations ;)

Caroline a dit…

@ angarade : C'est corrigé, 2 ans et non 2 jours. La rubrique du jeudi est destinée à esquisser un portrait intimiste en 10 points évoquant des goûts, des lubies ou des anecdotes amusantes au sujet la personnalité qui en est l'objet. Cela s'appelle une ligne rédactionnelle mais encore eut-il fallu s'intéresser à mon site. Il ne s'agit pas de retracer une filmographie, une discographie ou encore une carrière quelle qu'elle soit. Pour ça, il y a Wikipédia.

Irina W a dit…

J'adore lee pace et orlando bloom d'ailleurs, ils ont plusieurs points en commun comme le saut en paraparachute et la paralysie....JE LES ADORES!!!!!!:-)

sandrine bailly a dit…

bonjour à tous et à toutes.
Si Lee est réellement gay j'en ai le coeur brisé déffinitivement. Mais il n'en reste pas moins un grand acteur pour ces différentes performances. Jouer un trans, alors qu'il était plus jeune, chapeau. Jouer tantôt les hommes doux, puis diaboliques, très sexapeal,un handicapé, puis un banal homme d'affaire presque trop classique, il peu tout jouer. Son corps change de posture, son visage se ferme, son regard est très expréssif. Tout, il peu tout faire ce qui n'est pas si courant que cela. Il y a en lui une sorte de duel mi male mi feminin. une grande énergie que l'on appelle présence. Bref il ne laisse pas indifférent. Retenez bien son nom et son visage il en a encore sous le pieds. Et comme tous les anglo-saxons il sais aussi jouer de son image.
Je suis une inconditionnelle au cas où vous ne l'auriez pas compris, mais il faut reconnaitre que nous manquons cruellement d'acteurs de cette trempe en france ou alors es ce les réalisateurs et de bons sujets qui manquent?
Notre cinéma manque de peps.
amicalement votre

Share this

Related Post