mercredi 2 avril 2014

Paris : Le bassin de la Villette, promenades Eric Tabarly et Jean Vigo, un port de plaisance à Paris - XIXème



Il est des promenades dans les quartiers populaires de Paris entre tours de béton et immeubles aux façades ingrates qui débouchent comme par miracle sur des parenthèses enchantées au charme bucolique inattendu. C’est lors d’un retour de safari street art au nord du XIXème arrondissement que je redécouvre le bassin de la Villette y accédant par le pont de Crimée, vestige classé d’un Paris historique et dernier pont-levant de la Capitale. Aboutissement d’une longue ballade au gré des interventions d’art urbain, la quiétude soudaine de ce plan d’eau que je connaissais surtout depuis la Rotonde et la place Stalingrad est un ravissement qui transporte loin de la ville. Avec ses airs de petit port fleuri, le bassin fait songer à Honfleur et aux bords de Seine des impressionnistes. 











Lieu de vie, de loisirs et de culture, le bassin de la Villette est le rendez-vous des flâneurs, pêcheurs et boulistes qui se retrouvent quai de la Loire dès les premiers beaux jours. Péniches spectacles, guinguettes, estaminets et restaurants animent les berges d’une activité joyeuse.  Les aires de jeu aménagées pour les enfants résonnent du rire des lutins sous le regard bienveillant de leur mère. Quai de la Loire au nord avec les promenades Eric Taberly et Jean Vigo et quai de la Seine au sud largement arborés sont des ballades agréables où il fait bon musarder.









Plus grand plan d’eau artificiel de Paris, le bassin de la Villette relie le canal de l’Ourcq au canal Saint-Martin. Inauguré le 2 décembre 1808 en présence de Napoléon Ier, il a pour premières fonctions d’alimenter la population en eau et de faciliter le transit fluvial de marchandises. Ancienne plaque tournante commerciale, il présente alors un aspect bien différent de celui qu’il arbore aujourd’hui. Vastes halles où sont établis marché aux bestiaux et abattoirs, dépôts des Magasins Généraux bordent les rives. Avec la désindustrialisation de Paris intra-muros dans les années 50, de nombreux entrepôts sont démolis et la fermeture du marché aux bestiaux en 1973 marque un tournant définitif dans la transformation du quartier. Le bassin de la Villette est traversé par la passerelle de la Moselle haute de 13m et large de 85m. A l’origine, celle-ci pensée par Armand Moisant en 1882 est surmontée d’une horloge. Trop vétuste pour être rénovée, elle a été remplacée en 1966 par une structure moderne.











Le renouveau récent du bassin - sa réhabilitation date de 1986 - a radicalement transformé son visage. En 1996, les anciennes halles à l’armature si caractéristique sont reconverties en complexe cinéma, le MK2 Quai de Seine. Dix ans plus tard le MK2 Quai de Loire est construit juste en face. Les deux sont reliés par une navette qui navigue d’une rive à l’autre. Tandis que les Magasins Généraux sont devenus un hôtel et des restaurants. Rencontres culturelles, expositions, festivals donnent aux lieux un nouveau souffle de vie loin de l’image sombre véhiculée il y a encore quelques années par la place Stalingrad. Long de 800 mètres et large de 70, le bassin de la Villette malgré des eaux dans lesquelles j’hésiterais à me baigner est doté depuis 2008 d’une base nautique de la Mairie de Paris proposant aviron toute l’année, canoë-kayak et  pédalo dès le printemps. Comptoir pour croisières fluviales, c’est également un pôle touristique qui accueille de plus en plus de monde. Avec Paris Plage, l’été, le bassin se transforme en véritable station balnéaire multipliant les activités pour petits et grands.

Bassin de la Villette - Paris 19
Accès métro : Riquet ligne 7, Stalingrad ligne 2 et 7, Laumière ligne 5

3 commentaires :

Sheily a dit…

Je n'y suis pas retournée depuis plusieurs années (alors que j'y passais presque toutes les semaines quand j'habitais à proximité). C'est à peine si je retrouve mes marques ;-) !

ChocoLola a dit…

ça donne vraiment envie, surtout maintenant que le temps s'est adouci ! Les petites maisons font rêver...

Caroline a dit…

@ Sheily : C'est fou comme le quartier a évolué en très peu de temps. C'est devenu ravissant et très paisible.

@ ChocoLola : On n'a plus l'impression d'être à Paris. Les petites maisons ne sont pas habitées, ce sont des locaux d'associations ou de clubs sportifs. Tout à fait charmantes effectivement :)

Share this

Related Post