vendredi 14 mars 2014

Paris : L'Embâcle, sculpture-fontaine de Charles Dandelin - place du Québec - VIème



Au croisement de la rue Bonaparte et de la rue de Rennes, la petite place du Québec aux vitrines chamarrées s’orne d’une sculpture-fontaine œuvre du plasticien québécois Charles Dandelin (1920-2001.) C’est en 1980 que le Conseil de Paris a donné ce nom à la place en hommage à la province francophone du Canada afin de rappeler les liens forts qui unissent la France et cet état fédéré. On notera également que l’ordination en 1676, de Monseigneur François de Montmorency-Laval premier évêque du Québec a eut lieu en l’église de Saint-Germain des Près située juste en face.







Sculpture composée de quatre éléments de bronze qui semblent soulevés par le flot, perçant les dalles du trottoir comme les eaux du Saint-Laurent percent les glaces au moment du dégel, L’Embâcle évoque les forces de la nature, le bouillonnement des énergies vitales à l’œuvre lors de la débâcle du printemps. 8 mètres de long, 6 mètres de large, 1,90 de haut, cette fontaine est plutôt discrète en journée ramassée sur le sol dont elle émerge en douceur dans la continuité des plaques de gré rose. Illuminée en soirée, elle se révèle dans des jeux de géométrie, angles minéraux et éclat métallique rappelant les brisures de givre, entre art abstrait et figuratif, élément architectural devenu incontournable.

Offerte par le gouvernement québécois, L’Embâcle a été inaugurée le 25 octobre 1984 à l’occasion des festivités du 450ème anniversaire de la découverte du Canada par le navigateur Jacques Cartier.

L’Embâcle - sculpture-fontaine de Charles Daudelin
Place du Québec - Paris 6








5 commentaires :

Du côté de chez Ma' a dit…

J'aime beaucoup les lignes très graphiques de cette fontaine qui semble surgir de la chaussée...

Lili-Paige Dixon a dit…

C'est hyper intéressant cet article ! Je ne regarderai plus cette sculpture de la même façon ! A vrai dire, je ne l'ai jamais vraiment regardée, plutôt occupée à lécher les vitrines. ^^ La prochaine fois, je m'arrête pour la regarder de plus près. Merci Caroline !

Caroline a dit…

@ Du côté de chez Ma' : Je m'étais souvent posé la question de cette irruption presque volcanique en me promettant à chaque fois d'aller regarder une explication. Grâce au blog, je tiens mes promesses ;)

@ Lili-Paige Dixon : Je te remercie. Quand il n'y a pas d'eau, elle est encre plus discrète la journée. Cela fait partie des éléments architecturaux qu'à force d'habitude, on ne voit plus.

Sheily a dit…

Tu me crois si je te dis que je ne l'avais pas remarquée... Et les vitrines ne sont pas une excuse ! No comment!

Caroline a dit…

Des années que je passe devant en me posant des questions et puis j'oublie 2 minutes après. L'autre jour, le système d'eau était en marche chose rarissime et j'avais justement mon appareil photo sur moi. Le temps d'aller prendre un café et la nuit était tombée. J'ai sauté sur l'occasion :)

Share this

Related Post