samedi 15 mars 2014

Coup de coeur : Le court-métrage Sleepless, les nuits blanches hypnotiques de Régina Demina



A travers les transgressions, les excès, trois jeunes gens tentent de s’évader d’un quotidien gris. Mila (Régina Demina) la femme enfant fragile à la dérive aux faux airs d’Uma Thurman, Rose (Barbara Opsomer) la jolie femme de ménage et Troppman (Nicolas Ly) l’héroïnomane ténébreux  qui doit son nom à un personnage de Georges Bataille, mènent une existence dénuée de sens dans laquelle ils étouffent. Naufragés d’une société qui ne leur laisse pas d’espoir, ils s’agrippent les uns aux autres dans un triangle amoureux à l’alchimie trouble. En réponse à leurs illusions perdues, ils préparent, prêts à tout pour s’échapper, jusqu’à la violence, un braquage dont le spectacteur pressent l'issue tragique.





Sixième court-métrage de la comédienne et réalisatrice Régina Demina, Sleepless raconte la nuit vertigineuse précédent l’événement qui fera basculer leurs vies. Elle signe ici une œuvre très personnelle à la réalisation radicale. A travers des expérimentations visuelles, la réalisatrice trace les frontières d’un univers singulier marqué d’obsessions esthétiques. Filmé en huis clos, Sleepless  est un court-métrage spleenesque aux partis pris artistiques forts.


Projection presse de Sleepless à l'Alba Opéra Hôtel
Projection presse de Sleepless à l'Alba Opéra Hôtel
Projection presse de Sleepless à l'Alba Opéra Hôtel


Ce qui m’a tout d’abord frappé, c’est l’importance de la bande-son. Le murmure des voix, les bribes de dialogues sont presque couverts par les plus infimes bruits. Celui d’un baiser lascif, le souffle des comédiens, les soupirs, l’exhalaison d’une bouffée de cigarette, le cliquetis d’un briquet. Les décors trop étroits, oppressants, semblent justifier les rêves des protagonistes, cette envie d’ailleurs qui les pousse dans une fuite en avant désespérée.


Sleepless court-métrage de Régina Demina
Sleepless - Régina  Demina dans le rôle de Mila
Sleepless court-métrage de Régina Demina

A une appréhension sous-jacente, tension palpable qui va crescendo, les images hypnotiques opposent une sensualité presque morbide, vénéneuse, où la peau se nimbe d’une lumière blafarde. La mise en scène des corps à travers l’expressivité des mains, la vulnérabilité des nuques, l’érotisme d’un genou, suggère une lascivité qui imprègne l’atmosphère d’une langueur troublante. Ombre et lumière, les chairs blêmes se délitent au cours d’une nuit trop longue dans l’attente d’un dénouement. Bouquet de fleurs se fanant sur lequel court une main gracieuse, jeu délicat des acteurs, gestes lents presque précieux incarnent physiquement les fêlures de l’âme dans une esthétique allusive et ambigüe.

Poésie délétère, puissance d'évocation, un film terriblement troublant dont le souvenir hante merveilleusement.



Sleepless Un court-métrage de Régina Demina
Avec Barbara Opsomer, Régina Demina, Nicolas Ly


Sleepless court-métrage de Regina Demina
Sleepless - Nicolas Ly dans le rôle de Troppman
Sleepless- Barbara Opsomer dans le rôle de Rose

Share this

Related Post