jeudi 9 janvier 2014

Thursday Oh Yeah ! : Colin Farrell, 10 anecdotes fougueuses



L’homme du jour a longtemps traîné une réputation sulfureuse de fêtard invétéré et de mauvais garçon irlandais. Il obtient sa première grande apparition dans une production américaine Tigerland de Joel Schumaker en 2000. Remarqué par la critique, il enchaîne avec un second rôle dans Minority Report de Stephen Spielberg aux côtés de Tom Cruise, puis Phone Game de Schumaker, La recrue avec Al Pacino et SWAG avec Samuel L. Jackson. Oliver Stone le choisit en 2004 comme tête d’affiche de son péplum Alexandre retraçant la vie d’Alexandre le Grand. C’est un échec commercial. Il est ensuite le John Smith de Terrence Malik dans Pocahontas, le Nouveau Monde. En duo avec Jamie Foxx, il joue en 2005 dans le remake cinéma de Miami Vice de Michael Mann. Apaisé après une cure de désintoxication salutaire, il diversifie ses compositions en jouant dans le film Le rêve de Cassandre sous la direction de Woody Allen. Puis dans L’Imaginarium du Dr Parnassus de Terry Gilliam. En 2012, il revient aux grosses productions d’action avec Mémoires Programmées le remake de Total Recall. Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, monsieur Colin Farrell sous vos applaudissements.





1/ Né en 1976 à Castleknock, Dublin en Irlande, Colin est le plus jeune d’une fratrie de quatre enfants. Il a un frère Eamon Jr et deux sœurs Catherine et Claudine qui devient plus tard son assistante personnelle.

2/ Rita, sa mère, l’oblige à prendre des leçons de danse lorsque son frère Eamon Jr débute ces cours. C’est d’ailleurs Eamon Jr qui s’intéresse le premier au théâtre et au jeu d’acteur. A propos de danse, lorsqu’il abandonne le lycée à 17 ans, Colin devient prof de line dance (entre folk et country) dans un club à Limerick, les Docs.




3/ Le père de Colin, Eamon Farrel était un célèbre joueur de football irlandais pour les Shamrocks Rovers l’équipe de Dublin. Son oncle Tommy également et il s’en est fallu de peu que Colin ne suive leurs traces.

4/ Il auditionne en 1992 pour faire partie du Boys Band irlandais Boyzone mais est heureusement recalé. Il décide alors de partir un an en Australie avec des amis où il vit sa première véritable expérience sur les planches dans une pièce retraçant la vie de Ned Kelly.






5/ Colin laisse tomber la Gaiety Drama School où il étudie l’art dramatique en 1995, école que son frère lui avait conseillé de rejoindre. Quelques mois après il auditionne avec succès pour un petit rôle dans la série Ballykissangel (1996) pour la BBC. C’est Kevin Spacey de passage à Londres qui le repère alors qu’il joue le rôle d’un jeune autiste dans la pièce de théâtre In a Little World of Our Own et lui propose de rejoindre le casting de Ordinary Decent Criminal.




6/ Colin souffre d’insomnie chronique depuis l’âge de 12 ans ce qui peut expliquer en partie certaines de ses addictions aux médicaments notamment. En décembre 2005, il entre en cure de désintoxication pour épuisement et dépendance aux médicaments contre la douleur, médicaments qui lui ont été prescrit après une blessure au dos lors du tournage de Miami Vice. Il arrête l’alcool et toutes les drogues qui lui avaient donné cette réputation de party boy débridé.




7/ Adolescent, Colin était fan d'Al Pacino. Et c’est un peu un rêve de gosse qu’il réalise lorsqu’il a la chance de tourner aux côtés de son héros dans le film La recrue. Une expérience dont il garde un souvenir ému « travailler face à une légende, c'était franchement effrayant. » Aujourd’hui ils sont amis et Pacino ne tarit pas d’éloges à propos du talent de Colin. Dans le panthéon des comédiens qu’il  admire on trouve également Steve McQueen, Paul Newman, Clint Eastwood, James Caan et Marlon Brando.

8/ A deux reprises, Colin obtient des rôles liés directement à Heath Ledger. Il le remplace une première fois dans le rôle titre du film d'Oliver Stone Alexandre en 2004. Lors du tournage de L’imaginarium du Docteur Parnassus en 2009, Ledger décède laissant le film inachevé. Terry Gilliam, le réalisateur remanie le scénario. Colin incarne avec Jude Law et Johnny Depp les doubles du personnage de Heath, lorsque celui voyage à travers les différents mondes parallèles.




9/ Colin arrête de fumer le 31 mai 2010, le jour de ses 34 ans. Il fume un paquet entier ce jour là, accordant une attention particulière à chaque bouffée. Et il écrit même une lettre d’adieu à la cigarette. Puis à 23h55 écrase la dernière. Depuis il n’a pas repris.

10/ Colin est père de deux garçons, James Padraig né en septembre 2003 de sa relation avec le mannequin Kim Bordenave qui souffre d’une maladie génétique très rare appelée syndrome d’Angelman, et Henry Tadeusz né en octobre 2009 de sa relation avec l’actrice et chanteuse polonaise Alicja Bachleda-Curus qui a été sa partenaire dans le film Ondine.




Fini donc le bad boy, mais on peut toujours apprécier ses rôles de gangsters déjantés comme dans Bons baisers de Bruges pour retrouver la lueur de folie dans l'oeil du comédien. Quel talent ! J'ai préféré éviter pour ce billet les captures d'écran de la sex-tape de ce cher Colin qui nous révélait la générosité de mère Nature envers ce charmant énergumène. Les attaques cardiaques, c'est mauvais pour les stats... Je vous souhaite une excellente journée en compagnie de Colin Farrell le mauvais garçon réformé !


2 commentaires :

ThatsMee Ayelee a dit…

Elle est marrante cette rubrique :-)
La photo de Colin avec son bonnet... it's a KILLER, my godness!!!! Je l'apprécie toujours autant

*ThatsMee Ayelee*
http://ThatsMee.fr

Lilith a dit…

AAAAAAAah !
Colin....!
Encore un que je mettrais bien dans mon lit! *_*

Share this

Related Post