mercredi 25 décembre 2013

Just Kidding : Joyeux Noël Félix !



Edgar n'ayant pas voulu poser une nouvelle année de plus avec son bonnet rouge à pompon, je lui ai trouvé un remplaçant pour vous souhaiter à tous un joyeux Noël ! Après une débauche de rugbymen peu pudiques, un peu de tendresse - On me signale dans l'oreillette que le sportif exhibitionniste peut également être tendre. Certes. Je vous laisse tenter l'expérience. N'hésitez surtout pas à nous faire part des conclusions de vos investigations.




J'espère que vous avez un excellent Réveillon et que vous avez été gâtés. De mon côté, j'étais une nouvelle fois invitée chez la belle-famille et dans l'obligation de m'y rendre sous peine de remontrances. Je déteste Noël que ce soit clair. Ayant réussi à me débarrasser de ma propre famille, je trouve particulièrement redoutable de devoir supporter celle des autres, de l'autre plus exactement. Du coup, j'ai opté pour la Grinch Attitude. Vous vous souvenez de ce film Comment se faire larguer en 10 leçons ? Même concept mais adapté à la situation. J'ai débuté le sabotage par un subtil terrorisme littéraire, affirmant haut et fort que j'étais une grande adepte de Drieu histoire de détendre le beau-frère intellectuel de gauche bien-pensant. Si je fais une différence entre l'homme et l'écrivain, il semblerait qu'il y a certains noms qui font perdre tout sens commun à ce brave garçon... Efficacité ! J'ai enchaîné avec panache en offrant l'intégrale de Cioran à la belle-mère dépressive. Personnellement, autant de cynisme me met en joie mais ce n'est pas le cas de tout le monde. Toujours en très grande forme, j'ai proposé au beau-père d'aller à la messe de minuit. Il a failli en recracher son château d'Yquem. Un classique pour outrager un ancien soixante-huitard. Personne n'ayant relevé le fait que je ne suis pas chrétienne, la pure provoc' fonctionne à merveille. 




Pour faire cesser les histoires de couches sales, de mioches braillards et les "Et vous ? Vous vous y mettez quand ? Il ne faut pas tarder. Tic tac" j'ai décidé d'achever la belle-sœur qui a offert des IPads à sa divine progéniture. J'ai donc évoqué les conditions de travail des ouvriers chinois dans les usines Apple. Coup de grâce avec le travail des enfants, bien sûr. Ca passe toujours mieux que "Va te faire ligaturer les trompes, connasse !" En somme, je n'aurais épargné que les grands-parents pour lesquels il suffit de porter du vernis à paillettes pour être détestable.




Ambiance fallait pas l'inviter ! L'esprit des fêtes n'est pas près de me retomber dessus. Normalement, l'année prochaine, je suis tranquille. Mission complete ! Quant à Monsieur - qui ne lit pas ce blog et n'aime pas plus les réunions de famille que moi - je crois qu'il essaie de me dire quelque chose. Je vous laisse découvrir mes cadeaux. L'arroseur arrosé... Joyeux Noël Félix !




Share this

Related Post