mercredi 4 décembre 2013

Expo : FKDL - Ciné-Paris, le cinéma rétro de Franck Duval en collaboration avec Stoul, Beerens, Mr Lolo et Dume - 7, avenue de Clichy - Paris 17

Franck Duval : Ciné-Paris au Cinéma des Cinéastes


Le street art permet de réinventer les règles de la création en reformulant la ville à la fois argument artistique et support de l’expression esthétique. De cette nouvelle dynamique au goût prononcé pour l’intrusion naît une forme ultime de subversion, le surgissement inopiné de l’émotion. L’exploration sensible de l’espace public procède d’une poétique dissidente donnant lieu à des œuvres éphémères qui nécessitent selon des contraintes inédites d’inventer et de décliner d’autres méthodes de réalisation, un travail d’hybridation qui amplifie la diffusion et l'effervescence créatrice.


Le Cinéma des Cinéastes - 7, av de Clichy - Paris 17
FKDL : Ciné- Paris
FKDL : Ciné- Paris

Franck Duval dont je vous parlais du travail plus en détails ici - cliquez- signe ses interventions urbaines de ses initiales FKDL. Ses gracieuses silhouettes féminines portent chacune un nom qui n’est pas sans rappeler les sobriquets des danseuses de cabaret : Miss Coco, Darling Chéri, Madame Chouchou, Madame Quicampoix… Depuis les années 80, il expérimente diverses techniques mais reste fidèle à sa passion pour le collage. Collectionneur ardent de journaux anciens, chineur dans l’âme, il allie collage et peinture, détourne les images accumulées et les réinvente en leur offrant une nouvelle apparence, un nouveau sens. Recomposant publicités anciennes, pages de magazines des années 20 aux années 60, il réalise des œuvres pleines de lumière, vibrantes de vitalité. Les grand aplats de couleur laissent apparaître les sépias, les verts, les mauves d’anciens magazines comme une ouverture vers une époque si lointaine et si proche dont les gravures de mode familières semblent pourtant presque étrangères, écho de l’évolution de la société, mémoire du spectateur.


FKDL : Une oeuvre que l'on a pu déjà voir à l'expo Midi Minuit
Audrey - FKDL - Ciné-Paris
Ciné-Paris - Franck Duval

Avec le cinéma et cette nouvelle exposition sur le thème Ciné-Paris, Franck Duval cristallise toutes ses obsessions : la féminité, la mode, la lumière et l’ombre, le temps qui passe. En se penchant sur le 7ème art, l’artiste semble poursuivre une évolution logique dans son processus créatif et sa réflexion artistique : le temps et la lumière, la clarté et l’obscurité. Un générique distinct de celui croisé au hasard des rues, une histoire sur papier qui rappelle les affiches d’une époque révolue. Les toiles présentées en galerie sont radicalement différentes des interventions réalisées sur les murs de la cité de part le contexte diamétralement opposé dans lequel elles trouvent vie.


FKDL - Ciné-Paris
FKDL - Ciné-Paris
Franck Duval : Exposition Ciné-Paris

Les œuvres éphémères urbaines nécessitent d’être traitées selon le processus de l’art scotch que FKDL utilise depuis 2000 selon une méthode découverte par hasard et développée par Joseph Gil Woman. En galerie, collage et peinture suffisent à préserver la pérennité et le langage réapproprié en est légèrement différent. Chaque toile exposée présente plusieurs de gré de lecture. Tout d’abord la silhouette peinte, puis en se rapprochant les photos découpées et réassemblées des magazines des années 60, et enfin sur le visage des créatures soulignées de noir, les colonnes de texte naufragés des journaux à la teinte sépia caractéristiques des vieux papiers.

Les 5 toiles sur le thème d'une affiche de cinéma
Les saphirs de Quicampoix : Stoul et FKDL

Les quatre toiles principales de l’exposition sont issues de collaborations avec de jeunes artistes de la scène urbaine : Dume, Mr Lolo, Mickael Beerens et Stoul. Mise en commun des idées, partage des codes singuliers, stimulation mutuelle, jeux des références plastiques, échanges artistiques, le spectateur assiste à des conversations graphiques où chacun se donnent la réplique avec un bonheur évident.

- Avec Dume qui oscille entre lettrage et figuration, la toile réalisé avec FKDL évoque les films d’horreur de série Z des années 50

- Franck Duval et Michael Beerens ont rendu hommage aux Oiseaux d’Alfred Hitchcock mêlant leur patte dans une harmonie sépia et noir.


Birds Brothers - Beerdens et FKDL
L'actrice - Mr Lolo et FKDL

- Quant à la collaboration avec Mr Lolo, elle est à la fois le témoignage du talent d’une immense icône Bette Davis et plus précisément un clin d’œil au cultisimme film What ever happened to Baby Jane ?

- Le travail raffiné de Stoul et sa passion pour les silhouettes féminines était une évidence pour donner une touche féline au travail de Franck Duval. Madame Quicampoix devenue femme chat sous les traits d’une Marilyn dans toute sa gloire est à l’affiche d’un thriller Les saphirs de Quicampoix dans lequel l’on s’attendrait volontiers à voir débarquer un Cary Grant tout droit sorti de La main au collet.


Le Cinéma des Cinéastes

L'exposition se tenant dans un cinéma, il est conseillé pour la visiter soit de passer en dehors des heures de séances soit de profiter de votre passage pour vous faire une toile, la sélection du Cinéma des Cinéastes étant des plus intéressantes. Hasard et coïncidences, je suis passée place de Clichy, un jour où Franck Duval était présent afin de photographier l'exposition. J'ai donc eu la joie d'une visite personnalisée guidée par l'artiste lui-même, qui non seulement a un talent fou mais est également l'un des hommes les plus charmants que j'ai eu l'opportunité de rencontrer - on se contient, on se maintient, on ne bave pas. Ne le répétez pas à Monsieur, il pourrait mal le prendre, mais je crois bien que je suis amoureuse. Autant vous dire que niveau interview exclusive, répartie brillante, questions hautement pertinentes, je n'étais pas là. Dans le rôle de l'ahurie de service, je suis parfaite. Bref. Une très belle exposition présentant également quelques pièces d'événements précédents que je vous recommande chaleureusement.

Exposition Ciné-Paris - Franck Duval
Jusqu'au 28 février 2014
Le Cinéma des Cinéastes
7, avenue de Clichy - Paris 17

Share this

Related Post