lundi 4 novembre 2013

Lundi Librairie : Le Sermon sur la chute de Rome - Jérôme Ferrari



Mathieu, le petit-fils Antonetti, élevé à Paris, retrouve tous les étés le village de Corse dont sa famille est originaire. Avec Libero, le copain de vacances devenu comme un frère, il poursuit des études de philosophie à la Sorbonne. Lassés de la vacuité du monde, les deux jeunes gens décident de tout plaquer pour reprendre le bar du village de leur enfance afin de se rapprocher d’un idéal de vie simple, authentique, de retrouver l’innocence, la liberté dans l’authenticité et la simplicité. Aurélie, sa sœur archéologue, enrage de les voir s’abêtir dans un idéal de vie médiocre à l’univers étriqué. Beuveries, rodomontades sexuelles, affrontement des virilités sont autant d’annonces de la chute à venir.

A l’autre bout de l’arbre généalogique, Marcel Antonetti, le patriarche, fils à la santé fragile, mari fataliste, père absent, grand-père maussade a tout fait pour s’éloigner de la Corse. Avide de reconnaissance et d’aventures, il a parcouru l’Afrique comme administrateur colonial n’y trouvant jamais la plénitude et la grandeur qu’il était venu chercher. A la fin de sa vie, de retour sur son île natale, il rumine ses échecs et guette celui de son petit-fils.

Jérôme Ferrari parvient à saisir l’instant où les illusions s’envolent pour faire place au vide. Les rêves indigents de bonheur simplistes se brisent sur l’écueil de la réalité soulignant la propension de l’Homme à corrompre ce qu’il construit. L’écriture somptueuse au style ciselé prend une ampleur presque asphyxiante à mesure que les ambitions de bonheur sont étouffées. L’architecture du récit sur plusieurs générations démontre la dimension universelle de l’échec. Une maîtrise narrative à laquelle le verbe débridé apporte un foisonnement singulier.

Cette épopée sur plusieurs générations dans un microcosme presque oublié de tous, récit bref mais d’une densité rare, livre insaisissable, puissant sur la condition humaine, est placé sous l’égide de Saint Augustin et Le Sermon de la chute de Rome. Réflexion profonde sur la chute des civilisations, la fragilité des mondes terrestres, ce texte pessimiste s’inscrit dans une veine philosophique propre à Jérôme Ferrari bien loin des codes du roman actuel. A lire et à méditer.

Le Sermon sur la chute de Rome - Jérôme Ferrari - Editions Actes Sud - Collection de poche Babel - Prix Goncourt 2012


Share this

Related Post