vendredi 27 septembre 2013

Paris : Les fontaines Millénaire, héritières controversées des fontaines Wallace

Fontaine Millénaire - Parvis de Notre-Dame - Paris 4


Après avoir été pendant longtemps, pour les Parisiens, la source principale d’approvisionnement en eau potable, les fontaines sont devenues un élément de décoration. L’art complexe de la fontainerie entre ingénierie, architecture, sculpture et urbanisme marque de façon flagrante l’esthétique urbaine. De l’immense fontaine du Trocadéro à l’impressionnant débit de 8000m3/heure aux plus petites, comme les fontaines à boire qui ne dispensent que quelques centaines de litres par heure, les nombreux points d’eau de la capitale forment un patrimoine méconnu, témoignage tangible de l’histoire de la ville. D’époque et de style différent, les constructions peuplent la cité d’une vie aquatique dont le flux ne s’arrête qu’entre le 1er décembre et le 1er mars. Les plus célèbres sont sans contexte les fontaines Wallace dessinées par le sculpteur Charles-Auguste Lebourg en 1870 sous l’impulsion du philanthrope britannique Richard Wallace qui finança leur édification. 


Fontaine Millénaire - Place Saint-Michel - Paris 6
Fontaine Millénaire - Place Saint-Michel - Paris 6


De nos jours à la fonction utilitaire de ces fontaines à boire se mêle un souci esthétique. Afin de valoriser l’eau de Paris de nouveau points sont régulièrement crées. Les Fontaines Millénaire ou fontaines de l’an 2000 ou encore fontaines RADI ont été conçues en 2000 à la suite d’un concours lancé par la SAGEP (Société Anonyme de Gestion des Eaux de Paris) visant à la conception de nouvelles fontaines à boire dans la ligne directe des fontaines Wallace, concours remporté par le groupe RADI Designers (Recherche Autoproduction Design Industriel.)

A l’origine de 5 créateurs tous issus d’une formation à l’ENSCI, Robert Stadler, Olivier Sidet, Laurent Massalou, Claudio Colucci, Florence Doléac (qui les quitte en 2003), forment en 1992 le groupe des RADI. Ils imaginent des objets fonctionnels du quotidien en se jouant des contraintes, détournant les formes convenues afin de provoquer des situations décalées. Design industriel, aménagement de l’espace, scénographie, production d’objets en série limitée sont autant d’opportunités pour ces designers de manipuler les codes et les usages. Leur univers singulier, entre provocation et humour, appliqué au quotidien nous pousse à renouveler notre relation à l’environnement immédiat.


Fontaine Millénaire - Place de la Garonne - Paris 14
Fontaine Millénaire - Place de la Garonne - Paris 14
Fontaine Millénaire - Place de la Garonne - Paris 14


Et au cœur de ce quotidien, le design citadin, mobilier urbain dont les fameuses bornes-fontaines, les fontaines Millénaire qui nous intéressent présentement.  Il semble que ce modèle très moderne n’ait pas rencontré le succès escompté auprès de la population. Ainsi le projet d’installation à vaste échelle des fontaines RADI paraît avoir été abandonné. De cette initiative singulière, on peut lors de promenade nez au vent découvrir les prémisses, les quatre édicules en place dont les trois premiers ont été installés à Paris lors des célébrations de l’an 2000 et un cinquième érigé à Issy-les-Moulineaux. Vous trouverez les exemplaires parisiens place Saint-Michel devant le numéro 2 dans le VIème arrondissement, sur le parvis de Notre-Dame dans le IVème à l’angle de la rue d’Arcole dans le IVème, Quai François Mauriac devant la BNF dans le XIIIème et place de la Garenne dans le XIVème.


Fontaine Millénaire - Parvis de Notre-Dame - Paris 4
Fontaine Millénaire - Parvis de Notre-Dame - Paris 4


Les fontaines Millénaire représentent des silhouettes de femmes en fonte d’acier qui évoquent les cariatides des fontaines Wallace. Hautes d’1m68, le « volume est engendré par une extrusion giratoire reliant deux silhouettes. » Les designers ont imaginé une forme de mouvement figé,  une illusion de mouvement qui s’exprime par la torsion de la silhouette des porteuses d’eau allié au mouvement réel du jet d’eau permanent qui jailli de leur main tendue vers les passants. Sur certains modèles comme dans le XIVème, une pompe à pied permet d’intensifier le flux lorsque l’on se penche pour boire.


Fontaine Millénaire - Quai François Mauriac - Paris 13
Fontaine Millénaire - Quai François Mauriac - Paris 13


Je ne sais pas si c’est le fait de ma présence mitraillant de photos ces étranges fontaines qui a attiré l’attention sur elles mais les fontaines Millénaires et leur flux continu remporte un franc succès. Touristes et riverains profitent avec bonheur de cette source d’eau potable dans des quartiers où le prix des rafraîchissements flambe.  Quant à leur allure, elle laisse perplexe la plupart des personnes avec qui j’ai discutées lors de mon expédition. Ce qui explique certainement l’abandon de la dissémination de ces édicules au design si intrigant. Qu'en pensez-vous ?

Fontaines Millénaire - Fontaines RADI
Place Saint-Michel devant le numéro 2 dans le VIème arrondissement,
Sur le parvis de Notre-Dame dans le IVème à l’angle de la rue d’Arcole dans le IVème
Quai François Mauriac devant la BNF dans le XIIIème
Place de la Garenne dans le XIVème

3 commentaires :

The Girls On Fire a dit…

CONTRE ! ARCHI CONTRE !
C'est raté, hideux et comment ont-ils pu oser poser cette horreur devant NOTRE DAME ??? NOTRE DAME quoi ! SCANDALOUS !

Ils devaient être en OD de MDMA ou de CC pour voir une silhouette de femme dans cette ignonimie ! Moi je vois un gorille qui fait la moue avec un ridicule chapeau ou palmier carré sur la tête !

Les fontaines Wallace, c'est la classe !
Heureusement qu'ils ont arrêté le massacre mais .. QUAND EST CE QU'ILS LES RETIRENT ????

sérieux, les architectes; designer : faudrait tous les envoyer en rehab !

Caroline a dit…

Mwa ha ha ! C'est à peu près la réaction générale des riverains. Le style des RADI Designers est très particulier. Je n'adhère pas forcément d'ailleurs. Par contre du côté de Notre Dame et Saint Michel, ce qui me choque le plus ce sont les infâmes bouibouis à touristes avec leur enseignes au néon super kitsch alors que le quartier historique est superbe. La Mairie de Paris devrait revoir le cahier des charges de ces établissements, le quartier est défiguré.

The Girls On Fire a dit…

Toutafé ! La mairie devrait agir mais d'un point de vue touristique : elle ferme les yeux alors que nididiou : Notre Dame c'est LE quartier historique !!
De toutes façons, en bonne parisienne : J'AIME PAS LES TOURISTES ! ouala !

Share this

Related Post