vendredi 20 septembre 2013

Coup de coeur : La Bonne Box, la box gastronomique qui met à l'honneur petits producteurs passionnés et artisans engagés

Les ingrédients des bruschettas au Minthail


Dans l’absolu, je suis assez réticente vis-à-vis du concept des boxes. Notamment les boxes beauté, avec des échantillons microscopiques, des mini-doses décevantes, des contenus différents selon la date d’envoi, une baisse de la qualité de l’offre avec le temps, une inadaptation aux vrais besoins. Mais ça, c’était avant. Je viens de découvrir LA box gastronomique, un vrai coup de cœur, j’ai nommé La Bonne Box. Si vous suivez un peu le blog et mes déambulations culinaires, vous connaissez mon intérêt pour les beaux produits, les petits producteurs amoureux de leur métier et les artisans enthousiastes. C’est tout l’univers que l’on retrouve dans La Bonne Box, la box gastronomique imaginée par deux fines gueules, deux jeunes entrepreneurs Julien Radic et Maxime Lemarchand passionnés par le monde culinaire.


Taboulé et Minthail : La Bonne Box

Lancée en février 2013, La Bonne Box, box d’un autre genre, propose de découvrir en grand format, 5 à 7 produits d’épicerie fine chaque mois, issus du terroir du monde entier. Au programme, des découvertes culinaires étonnantes et savoureuses  choisies avec le plus grand sérieux mais aussi la plus pointue des gourmandises dans un souci de qualité et d’originalité. Le petit plus pour profiter au maximum de la sélection proposée, des recettes concoctées par Nathalie, jeune chef qui a participé à la saison 2 de Masterchef, qui nous permettent d’apprivoiser les différentes spécialités et nous donner des idées gourmandes. Le deal ? Un abonnement, 29 euro par mois, sans engagement avec la possibilité d’arrêter à tout moment. J’ai eu l’occasion de découvrir lors d’un événement blogueur, deux des produits qui ont remporté le plus de succès dans les boxes précédentes.


Le Minthail - mousse d’ail confit menthe fraîche et piment


Pour la première expérimentation culinaire avec le Minthail - mousse d’ail confit menthe fraîche et piment leszaperosdann-zo.com - je me suis inspirée du concept bruschetta de Nathalie, découvrez là ici mais à ma sauce. Sans les fraises mais avec du jambon cru Serrano, du pain Poilâne plutôt que de la baguette, du basilic - du balcon - à la place de la menthe, mozzarella di buffala, tranches de tomates, huile d’olive, sel, poivre mais surtout le fameux Minthail qui remplace l’ail frotté sur le pain juste avant de garnir les tartines et de les mettre au four.


Bruschettas au Minthail avant cuisson
Bruschettas au Minthail après cuisson

Pour les bruschettas, j’aime que le pain garde son croustillant donc je fais préalablement griller très légèrement les tranches avant de les parer. Ensuite un peu d’huile d’olive avant de tartiner les tranches avec le Minthail. Puis le Serrano dont le gras va fondre à la cuisson puis tomates et mozza en alternance quelques feuilles de basilic entière intercalées, d’autres finement hachées sur le dessus pour la déco, sel, poivre et on enfourne à 200°c pour ne pas brusquer les produits. Le temps de cuisson dépend clairement du four. Je me repère à l’odeur et à l’apparence. La mozzarella doit avoir fondu mais pas trop et les tomates présenter une apparence joliment dorée mais pas trop flétrie par la chaleur. Résultat surprenant. J’ai l’habitude du goût très prononcé de l’ail frais frotté sur le pain. Avec le Minthail, il se fait subtil, relevé par la touche de menthe qui apporte une fraîcheur intéressante, le piment à peine perceptible tout en finesse. Sans compter que pour les apéros au débotté, une tranche de pain grillé tartinée de Minthail pourra tout à fait jouer le jeu, simplissime mais très originale. Je suis conquise.


Les ingrédients du Taboulé fraîcheur d'Orient
Le Taboulé fraîcheur d'Orient : La Bonne Box

La deuxième spécialité que j’ai eue l’occasion de tester est le Taboulé fraîcheur d’Orient - taboulé tomates séchées, raisins secs, olives noires, persil, menthe douce - Dénicheurs &Co. Dans l’absolu, les ingrédients sont déjà tous présents. Afin d’y apporter une touche plus personnelle, j’ai suivi les recommandations en ajoutant des dés de concombre et de poivron rouge, un filet de citron et de l’huile d’olive pour la semoule. D’une facilité d’exécution enfantine et d’une saveur parfaite. Autant vous dire que je connais bien des traiteurs qui peuvent aller se rhabiller.

Alors me direz-vous, que contiendra La Bonne Box d’octobre ? Notamment une confiture Muroise et compagnie à la framboise, des fourchettes Poilâne au pavot une exclusivité et… Mais je ne vais pas défleurer la surprise. Je laisse les gourmands rêver un peu.

La Bonne Box


Share this

Related Post