samedi 16 novembre 2013

Paris : Dame Lune, une sculpture de Julio Silva - Quartier Villon - La Défense Paris

Dame Lune - Julio Silva


Un peu à l’écart des grandes allées tracées au cordeau et des vastes esplanades de béton de la Défense, Dame Lune, une sculpture de l’artiste argentin de naissance et français d’adoption Julio Silva, dresse sa silhouette claire au milieu d’un bosquet dissimulé entre les tours vertigineuses du quartier Villon. Installé en 1977, le gracieux monolithe mesurant 4,50 mètres de haut et 1,50 de large paraît presque fluet malgré ses proportions audacieuses. Le marbre poli de cette œuvre empreinte d’une tendre mélancolie a des rondeurs de galets. Julio Silva s’est intéressé de près à ce matériau et plus précisément de celui extrait à Carrare dans lequel il a réalisé une série de compositions monumentales dont le groupe très controversé Pyégémalion achevé en 1979. Exposée jusqu’à présent au centre des Halles, cette sculpture vient d’être enlevée à l’occasion des travaux visant à réhabiliter le quartier. Sa future affectation n’a pas encore été dévoilée.


Dame Lune - Julio Silva


Julio Silva est fasciné par le périple du marbre et sa métamorphose, le voyage de la matière depuis la montagne jusqu’à l’atelier et le travail acharné qu’il induit jusqu’à la forme finale. L’artiste entame un dialogue avec cette matière minérale et froide qui renvoie à la terre, une sensualité terrienne qu’il retranscrit par les contours, les arrondis et les courbes de ses créations. Dans la roche, il guette le mouvement vital qui renvoie à l’inconscient, le jaillissement primaire qui le conduira à imprimer sa créativité. A la fois artiste peintre et sculpteur, Silva trouve la source originelle de son inspiration dans le dessin, approche en deux dimensions qui caractérise son travail même pour des œuvres en volume. Cette singularité s’exprime pleinement dans Dame Lune dont l’épaisseur surprend par sa finesse. Cette lune diaphane évoque une fleur pâle surgissant du béton en harmonie avec les arbres plantés à ses côtés par un urbaniste adepte des paradoxes. 


Dame Lune - Julio Silva
Dame Lune - Julio Silva


Grand collectionneur d’art premier, Julio Silva est notamment passionné par les masques africains dont l’influence se retrouve dans les formules plastiques de son vocabulaire graphique. Il revendique avec poésie une vaste sphère de références de l’art primitif aux modernes Picasso et Klee. Son approche ludique et poétique de la réalité suggère un univers esthétique qui mêle magie et fantaisie.

Né en 1930 en Argentine, Julio Silva est très tôt marqué par ses rencontres avec des artistes d’horizons diverses. Alors qu’il est encore enfant, l’écrivain Leopoldo Marechal, un proche de la famille frappé par le talent naissant du gamin, l’encourage à poursuivre des études artistiques. En 1950, l’artiste surréaliste Juan Battle Planas le prend comme élève. Ils ont en commun un goût prononcé pour la littérature de Lautréamont à Jorge Luis Borges, les univers empreints de magie, de romantisme sombre. Dès 1955, le jeune Julio part pour l’Europe et s’installe en France à Paris. Il se lie alors avec son compatriote l’écrivain Julio Cortazar. De cette amitié résultent plusieurs projets communs, féconde collaboration qui donne naissance à plusieurs ouvrages à quatre mains : Le discours de Pince Gueule en 1966, Le tour du jour en quatre-vingts mondes en 1967, Le dernier round en 1969 et Silvalandia en 1976, livres écrits par Cortazar et illustrés par Silva.


Dame Lune - Julio Silva


L’œuvre picturale, graphique et sculpturale de Julio Silva a pour point commun une imagerie magique ponctuée de symboles fertiles à laquelle il prête une grâce aérienne, une légèreté que semble contredire la puissante sensualité des rondeurs oniriques. Il envisage le processus de création comme la recherche d’une adrénaline particulière, synonyme de libération des instincts, une discipline mentale qui vise à ouvrir les frontières de l’esprit, couper les ponts avec une certaine forme de réalité pour entrer en communication avec l’œuvre. Une sorte de réalisme visionnaire dont la poésie lumineuse diffuse les rayons pâles d'une lune devenue sylphide de marbre.

Dame Lune - sculpture de Julio Silva
Au pied de la tour Atlantique
Quartier Villon - La Défense

Share this

Related Post