jeudi 7 mars 2013

Thursday Oh Yeah ! : Gael Garcia Bernal



Révélé au grand public, en 2000, par le long métrage Amours chiennes nominé pour l'Oscar du meilleur film étranger, l'homme du jour est un enfant de la balle qui a fait ses début à la télévision à l'âge d'un an. Mère actrice et mannequin, Patricia Bernal, a qui il doit ses jolies mirettes, père réalisateur, José Angel Garcia, il prolonge la tradition familiale dès ses 9 ans en décrochant un rôle dans une série mexicaine au côté de Salma Hayek. A 17 ans, c'est à Londres qu'il part seul étudier la comédie à la Central School of Speech and Drama. En 2004, sur la Croisette, il tient le sommet de l'affiche avec pas moins de deux films dont La mauvaise éducation de Pedro Almodovar et Carnets de voyage dans lequel il interprète le tout jeune Ernesto Guevera de la Serna avant qu'il ne devienne le Che. Mesdames, mesdemoiselles, messieurs, tout en charme et en délicatesse, très régulièrement classé par les magazines parmi les hommes les plus sexy de la planète, monsieur Gael Garcia Bernal.



Bon. Comme les slips rouges, ce n'est pas trop ma tasse de thé - vraiment cette mode des sous-vêtements fantaisie ou multicolores pour les hommes m'échappe tout à fait. Bozo le clown en slip à paillettes très peu pour moi - Gael a compris le message et fait une petite pause dans un hamac beaucoup plus habillé mais tout aussi craquant. Muy caliente !

Il tourne en espagnol sa langue maternelle, en anglais, en français avec autant de talent et enchante les écrans passant de la comédie romantique au drame noir le plus naturellement du monde. 34 ans et déjà 33 ans de métier, Gael est aussi réalisateur et producteur. Il a créé avec Diego Luna et le producteur Pablo Cruz la société Canana qui a pour ambition de promouvoir le cinéma mexicain et particulièrement la veine indépendante. Il est en ce moment à l'affiche du film No du chilien Pablo Larrain.


A la fois terriblement beau et tout à fait choupi avec sa bouille de gamin espiègle, je suis certaine que ces quelques clichés du ravissant Gael sauront éclairer cet hiver qui n'en finit plus. On me glisse dans l'oreillette que je chipote et qu'il fait rudement meilleur depuis quelque jours. Certes mais j'arrêterai de me plaindre quand les jupettes légères seront d'actualité. Non mais oh ! Je vous souhaite une très bonne journée en compagnie du séduisant et talentueux Gael Garcia Bernal




Et n'oubliez pas, le grand concours Lubie Vernis est toujours en  ligne. A gagner, la collection OPI feat James Bond Skyfall soit 12 vernis de toute bôté ! C'est ici que ça se passe :  http://parisianshoegals.blogspot.fr/2013/02/grand-concours-lubie-vernis-gagner-la.html



3 commentaires :

auroreinparis a dit…

Je l'ai adoré en Ché Guevara, et adulé dans Mauvaise fréquentation. Il était dingue aussi dans " The King" .Je veux absolument aller le voir dans "No" !!

Lilith a dit…

Lui aussi je veux qu'il vienne tout nu sur moi...:p

Caroline a dit…

@ auroreinparis : un excellent acteur en plus d'être beau comme le jour.

@ Lilith : ça va te faire une sacrée collection tous ces beaux mâles en réserve ;)

Share this

Related Post