vendredi 22 mars 2013

Paris : La Tour d'exercice - oeuvre de Wang Du - place Jules Renard - XVIIème

La Tour d'exercice - oeuvre de Wang Du - place Jules Renard - Paris 17


Inaugurée le 7 janvier 2008, sur la place Jules Renard à deux pas de la porte de Champerret dans le XVIIème, la Tour d’exercice est une œuvre de l’artiste chinois Wang Du, installé en France depuis 1990. Située sur le parvis devant l’état-major de la Brigade de Sapeurs-pompiers de Paris, elle rend hommage aux soldats du feu. Cette sculpture monumentale célèbre le courage, la maîtrise et l’entraînement quotidien de ces hommes qui dédient leur vie à la sécurité d’autrui.


La Tour d'exercice - oeuvre de Wang Du - place Jules Renard - Paris 17

L’installation est directement inspirée de la véritable tour d’exercice sur laquelle s’entraînent les soldats du feu dans la cour de la caserne. Wang Du réinterprète l’architecture de ce bâtiment en réalisant une version dont la perspective distordue donne une sensation de vertige. L’œuvre spectaculaire  pèse 7 tonnes. 11 mètres d’inox poli se dresse sur le parvis de granit, symbole hautement viril. L’acier inoxydable est l’un des matériaux de prédilection de l’artiste qui s’intéresse particulièrement à ses propriétés réfléchissantes. La Tour d’exercice par le jeu de lumière sur le métal évoque directement le lustre des casques de pompier. Elle apparaît également comme une œuvre miroir de son environnement, reflétant le calcaire blond de la pierre de taille de la caserne, les briques rouges des immeubles 1930, le bleu du ciel. Elle se pare d’une robe couleur du temps, sculpture caméléon qui s’anime d’une vie particulière que lui transmet l’animation de la rue, les passants, la circulation en résonance avec l’activité du quartier.


La Tour d'exercice - Wang Du - détail - place Jules Renard - Paris 17
La Tour d'exercice - Wang Du - détail - place Jules Renard - Paris 17


Les commanditaires, la Ville de Paris et le Comité de l’art dans la ville, avaient inclus une close un peu particulière au cahier des charges : limiter le coût de son futur entretien. En choisissant l’inox, Wang Du délivre une sculpture résistante à la pollution et au vandalisme. La peinture n’adhère pas à ce matériau rendant quasiment impossible de tagger l’installation. Sa grande robustesse prévient également la gravure. Ne nécessitant aucun soin particulier pour être maintenue en bon état, ni les dégradations occasionnées par les passants ni les ravages du temps ne lui étant préjudiciable, la Tour d’exercice.


La Tour d'exercice - oeuvre de Wang Du - place Jules Renard - Paris 17

Si cette installation vertigineuse, commande publique signe de reconnaissance, est un hommage aux sapeurs-pompiers de la ville de Paris, le travail de Wang Du est d’ordinaire plus politisé. A travers son œuvre, diatribe plastique, il dénonce l’emprise de l’image sur la vie politique, sociale et économique. Il recycle les images du quotidien engendrées par la société du spectacle et les métamorphose en icônes monumentales et ironiques. La réalité matérialisée sous la forme d’instantanés grinçant propose une lecture acérée du monde actuel. Le malaise ressenti face à l’inanité de certaines représentations ressemble à s’y méprendre à une prise de conscience propre à générer le trouble. Le propos de l’artiste s’organise autour de la critique d’une société dominée par les mass media. Dans ses installations tridimensionnelles, l'artiste transforme cet univers médiatique dans lequel le virtuel a pris le pas sur la réalité, en hyperréalité. Wang Du déplace les images emblématiques générées par les grands médias et la presse dans un registre métaphorique pour en révéler les mécanismes profonds et s’élever publiquement contre le nivellement général de l’information.

La Tour d’exercice œuvre de Wang Du
Place Jules Renard - Paris 17


Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

2 commentaires :

TititeParisienne a dit…

Bonjour,
Je ne connaissais pas du tout !! merci pour ton article, j'irai voir de plus près un de ces quatre !
TititeParisienne

Caroline a dit…

Pour la petite histoire, le 17ème était le dernier arrondissement de Paris sur lequel je n'avais écrit aucun article, même pas une adresse gourmande. Il a fallu se creuser la tête pour remédier à ça ! ;)

Share this

Related Post