mercredi 13 février 2013

Art : Eric Standley ou l'architecture de papier. Rosaces éphémères, vitraux et arabesques graciles

Eric Standely - Either/or Dioscuri détails*


Etabli en Virginie où il enseigne à la School of Visual Art, Eric Standley laisse transparaître dans ses œuvres un goût profond du paradoxe. Ses créations toutes en courbes délicates et couleurs subtiles ressemblent à s’y méprendre à des vitraux de cathédrale gothique, aux entrelacs floraux de l’architecture arabo-musulmane du VIIème siècle. A cette esthétique particulière de la pierre, sa permanence, sa solidité massive, il oppose la fragilité de son matériau de prédilection, le papier découpé au laser dont le destin ne peut être que fugace. Avec de simples feuilles de couleur, l’artiste obtient des formes complexes, découpées couche par couche avec la précision du laser. Chaque pièce semble être taillée d’un seul tenant comme gravée dans la pierre, architecture de papier. Ces œuvres impressionnantes sont le fruit d’une planification méticuleuse dont le moindre détail est étudié avec un soin obsessionnel.



Eric Standley - Either/Or Poseidon*
Eric Standley - Either/Or Poseidon*
Eric Standley - Either/Or Decreed*
Eric Standley - Either/Or Arch 5.1*
Eric Standley - Either/Or Arch 5.1 détails*

La première étape qui peut prendre plusieurs mois d’un travail acharné, processus d’une minutie maniaque, consiste à tracer sur chaque feuille un motif qui permettra de planifier la découpe, dessin ultra-réaliste qui donne déjà une idée précise de ce que sera l’œuvre. Dans un second temps, la découpe au laser dure jusqu’à 30 heures pour les réalisations les plus élaborées. Puis Eric Standley assemble des feuilles de papier, entrelace les espaces positifs et négatifs des motifs pour créer un effet tridimensionnel époustouflant.

Les motifs géométriques d’une grande complexité, mêlent couleurs, effets de reliefs, répétition, les dessins se chevauchant, intriqués les uns dans les autres. Eric Standley utilise des éléments structurels afin de construire la base du support lui permettant d’intégrer des ponts flottants de papier. Il aime ajouter des photos de paysages naturels marins afin de renforcer l’impression de relief et donner à voir à travers ses vitraux éphémères.


Eric Standley - Either/Or Decreed*
Eric Standley - Either/Or Decreed*

Eric Standley - Either/Or Arch 3.3*
Eric Standley - Either/Or Arch 3.3 détails*


Arch 3.3, son premier travail mené à bien de la série Either/Or, présente plusieurs zones flottantes et n’est constitué que de 118 couches de papier. Le centre de l’œuvre est réalisé à partie de superposition de dessins séparés chacun par un espace. La finalité de la composition s’établit entre les deux couches parfaitement uniques.

Ces créations magnifiquement construites jouent sur la répétition de formes géométriques, arabesques et volutes. Les compositions décoratives atypiques issues d’un processus d’une extrême précision sont inspirées de motifs architecturaux classiques auxquels la technique particulière de réalisation assistée par une technologie contemporaine pointue apporte un paradoxe supplémentaire, entre art historique et modernité féroce.


Eric Standely - Either/Or Dioscuri*
Eric Standely - Either/or Dioscuri détails*
Eric Standley - Either/Or Sebago*


L’artiste explique que la dyslexie dont il est atteint, induit une formulation de la pensée particulière qui le mène à expérimenter avec un sens obsessionnel du détail. Il précise être influencé par l’œuvre de Kierkegaard dans laquelle il retrouve les questions au centre de son univers artistique, l’infini et la prévalence du doute. Il cherche à se réinventer et réinventer l’art décoratif quotidiennement dans cette optique singulière, véritable dévotion envers la précision.

Les travaux d’Eric Standley ont été exposés en 2012 à travers les Etats-Unis dans plus de 18 galeries et musées et ses œuvres ont reçu 5 prix nationaux et internationaux.

Eric Standley
Site officiel 

* crédit photos Eric Standley

ADA Gallery
228 W. Broad St., Richmond, VA 23220
804-644-0100
info@adagallery.com

Mulherin Pollard Projects
317 10th Avenue, New York, NY 10001
212-967-0045

3 commentaires :

Rédac web a dit…

Epoustouflant! Quelle finesse et quelle beauté. Merci pour cette extraordinaire découverte.

annmatmac a dit…

C'est magnifique! On a envie de regarder à la loupe tellement le travail est fin...
Quel talent!
Kisses.

Line a dit…

De toute beauté !

Share this

Related Post