lundi 24 décembre 2012

Lundi Librairie : Les Thanatonautes de Bernard Werber



L’homme ayant parcouru tous les recoins du monde matériel, la Mort ce continent inconnu demeure vierge. Deux scientifiques fascinés par l’ésotérisme, Michael Pinson et son ami Raoul Razobak se lancent dans un voyage improbable, explorer l’au-delà comme s’il s’agissait d’une contrée lointaine, un nouveau territoire géographique. Commandités par le président de la République qui vient de vivre une near death experience, ils tentent de repousser les frontières de l’existence en plongeant des volontaires dans des comas profonds qui les mènent aux portes de l’Infini et du Néant. Employant des techniques de médecine, d’astronautique, ils sont rejoints dans cette grande aventure par une infirmière ambitieuse, un détenu aussi hardi qu’antipathique, un rabbin facétieux, une yogi experte en méditation transcendantale et prennent le nom de thanatonautes du grec Thanatos (divinité de la mort) et nautès (navigateur). Ces aventuriers d’un genre nouveau sont guidés par des textes sacrés, les mythologies et les visions du monde des défunts que proposent les civilisations, les religions, les croyances humaines. Ils entreprennent de cartographier les arcanes de cet inconnu devenu palpable qu’est la Mort.

Bernard Werber envisage l’au-delà comme un domaine romanesque comme un autre entraînant une réflexion sur les conflits philosophiques et moraux propres à l’être humain. L’auteur fait une nouvelle fois preuve d’une originalité singulière avec une histoire de fiction pure mêlant science et fantastique. Les mystères de l’existence, le destin sont au centre de ses préoccupations. Il se penche sur la soif de connaissance inextinguible de l’homme qui le pousse à aller toujours plus loin et nous emmène dans une très longue - trop longue ? - aventure dont la fin laborieuse et la chute un peu faible explique cette sensation d’éternité. Le lecteur retrouve dans les Thanatonos l’univers si particulier de Bernard Werber qui mêle mythes, mathématiques, spiritualité, hautes technologies, médecine. Ce roman d’anticipation se veut également un média  d’ouverture à la spiritualité avec des extraits de textes sacrés, mythologies, livre des morts égyptien.  

Bernard Werber a pris définitivement le parti d’écrire simplement des histoires issues d’une imagination débridée, privilégiant l’action à la psychologie employant un verbe volontairement non-retravaillé. Sa plume fluide vise l’efficacité au détriment du style dans une simplicité qui confine parfois au cliché. Les amateurs trouvent leur compte dans cette capacité à créer des mondes, à s’extraire du réel tout en partageant son intérêt pour le futur, l’évolution des sociétés, les idées originales. Ancien journaliste scientifique et excellent vulgarisateur, Bernard Werber permet au lecteur de le suivre dans son aptitude à rêver le futur en extrapolant des théories savantes ouvrant de nouvelles voies. Il repense entièrement la perception du réel au travers d’expérimentations littéraires. Sous une apparente facilité, ce livre bien qu’inégal sur la longueur et très certainement l’un de ses plus audacieux, mène à une réflexion sur la condition humaine avec un certain humour. Il est bien dommage que l’auteur ne parvienne pas à nous emporter totalement avec lui dans ses élucubrations philosophico-romanesques.

Les Thanatonautes - Bernard Werber - Editions Albin Michel - Edition de poche Le Livre de Poche


6 commentaires :

Lili a dit…

Je suis justement en train de le lire. Bon ça fait un moment que je l'ai commencé... entre temps, j'ai lu d'autres livres car celui-li ne m'emballe pas autant que les autres de Werber. Il y a de grosses longueurs qui cassent le rythme. Je ne sais pas si je vais arriver à finir les Thanatonautes du coup... Mais j'aime son univers et le monde dans lequel il nous emporte avec ses romans.

kennyskiny a dit…

J'ai adoré ce livre qui précède l'un de mes livres favoris: "L'empire des anges", il a ce don de nous ouvrir l'esprit et surtout nous donner une lueur d'espoir sur cette aprés; et si il avait raison ;-)

Lilith a dit…

L'un des meilleurs de Weber. L'un des derniers vraiment bon d'après moi.

Caroline a dit…

J'ai bien aimé mais la fin est laborieuse et la chute décevante. Il paraît que le suivant de la saga est vraiment top.

bibouille06 a dit…

J'aime beaucoup Werber, un de mes auteurs préférés et ce roman est très bien malgré quelques longueurs effectivement.

auroreinparis a dit…

Peut être mon Werber préféré celui-ci !

Share this

Related Post