lundi 17 décembre 2012

Bonus track : Le Goret et la Gueuse d'à peu près Jean de la Fontaine - message personnel inside



Le Goret et la Gueuse d’à peu près Jean de la Fontaine
 
Le Goret ayant forniqué
Tout l’été
Se trouva fort dépourvu
Quand la bise fut venue :
Pas un seul petit morceau
De fesse ou de jambonneau.
Il alla crier famine
Chez la Gueuse sa voisine,
La priant de lui prêter
Quelque chair pour s’épancher
Jusqu’à la saison nouvelle.

"Je vous en promets de belles
Avant l’aube, foi d’animal,
Galipettes fort bestiales."
La Gueuse n’est pas prêteuse :
C’est là son moindre défaut
Que faisiez-vous au temps chaud ?
Dit-elle à la bête vicieuse.
- Nuit et jour à tout venant
Je forniquais, ne vous déplaise
- Vous forniquiez ? j’en suis fort aise.
Eh bien ! branlez maintenant.



Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé serait purement fortuite, il va sans dire... Et tout ça au lieu d'écrire la critique de demain. Elle est belle l'histoire !


Share this

Related Post