lundi 8 octobre 2012

Lundi Librairie : Madame Arnoul de Jean-Noël Pancrazi


Jean-Noël Pancrazi évoque ses jeunes années algériennes et l’exil qui ont façonné l’écrivain en lui. C’est l’histoire d’un petit garçon qui vit à Batna avant la guerre d’indépendance. Alors que ses parents s'entredéchirent et ne lui prêtent pas beaucoup d'attention, il se réfugie auprès de Mme Arnoul, sa voisine, pâle et menue. Mariée à un ivrogne qui passe son temps entre bistrot et maison close, elle rêve de voyages aux côtés de l’enfant sage pour lequel elle a des attentions de mère. Trop modeste et réservée pour trouver sa place auprès de la communauté de colons, l’écolier sur lequel elle veille est son seul véritable ami. Alors que les événements se précipitent, que la ville et l’Algérie toute entière plongent peu à peu dans le chaos, elle prend un jour la défense d’une petite bonne algérienne agressée par un soldat français devenant suspecte aux yeux de tous.


Sans pathos ni apitoiement, l’auteur témoigne d’un pays qui fût son Paradis d’enfance, d’un passé de sang et de larmes contenues. Ce roman émouvant et tragique retrace  son histoire intime mais également celle d’une époque. L’empreinte du regret imprime sa nostalgie sur le récit de l’enfant entre liberté, bonheur de vivre et déchirement du départ vers la Métropole.

Le méandre des phrases émaillées de figures de style précieuses et délicates ressuscitent une douce atmosphère. Jean-Noël Pancrazi  porte une attention toute particulière aux parfums pour conter la mémoire de sa terre natale, riche gamme olfactive comme autant d’évocations  puissantes, les pâtisseries au miel, le jasmin, l’encre et le papier de l’écolier, la sueur des soldats, l’odeur du campement militaire. Le style est riche, chatoyant, l’écriture recherchée, les images colorées. L’auteur nous livre un court roman bouleversant au fil de l’Histoire, au gré de ses souvenirs.

Madame Arnoul de Jean-Noël Pancrazi – Edition de poche Folio

Share this

Related Post