mercredi 4 juillet 2012

Art curiosity : Quand les artistes maltraitent les princesses Disney

After Loving -  José Rodolfo Loaiza Ontiveros

J'ai noté dernièrement une multiplication d'oeuvres mettant en scène des héroïnes Disney. Les artistes semblent trouver un malin plaisir à malmener les princesses, stéréotypes mièvres qu'il est jubilatoire de brutaliser. Qui n'a jamais rêvé de passer un savon à cette cruche de Petite Sirène ou de secouer cette idiote de Cendrillon?  C'est une façon de dénoncer l'industrie mondiale uniformisée du divertissement, les studios de cinéma gérés par des hommes du marketing dont l'objectif est surtout de vendre des produits dérivés et qui ont la main mise sur l'imaginaire collectif des enfants. Mini consommateurs que l'on pré-formate à loisir. 



Just a trap - Alice - Thomas Czarnecki

Ces oeuvres sombres renvoient directement aux contes originaux qui sont loin d'être tout public comme pourraient le faire penser les films de Walt Disney. Violence, sexualité, vices et folies y sont évoqués en fil conducteur à peine voilés, parfois de façon tout à fait crue. Thomas Czarnercki photographe français et  José Rodolfo Loaiza Ontiveros artiste mexicain (qui en veut plus personnellement à Blanche-Neige - attention elle morfle!) maniant l'humour noir et l'art de la provocation, placent les princesses dans des situations sordides, triviales ou tout à fait inattendues. La vie, la vraie en juste un peu plus trash. 

Thomas Czarnecki: From enchantment to down

Naughty girl - Sleeping Beauty - Thomas Czarnecki
On the other shore - The little mermaid - Thomas Czarnecki
One more trophy - Pocahontas - Thomas Czarnecki
Too fast - Cinderella - Thomas Czarnecki
Happy end - The little red riding hood - Thomas Czarnecki


 José Rodolfo Loaiza Ontiveros: War Dirty Tortures

And They Lived Happily Ever After - José Rodolfo Loaiza Ontiveros
After Loving -  José Rodolfo Loaiza Ontiveros
True Ending take 2 - José Rodolfo Loaiza Ontiveros
War Dirty Tortures - José Rodolfo Loaiza Ontiveros

 The End - José Rodolfo Loaiza Ontiveros
Magic Botox - José Rodolfo Loaiza Ontiveros
The Thrones - José Rodolfo Loaiza Ontiveros
He's All Mine, Bitches! - José Rodolfo Loaiza Ontiveros

Quant à Wim Delvoye, maître ès provocation, c'est du choix de son support que naît le scandale. Dès 2004, il monte une ferme en Chine spécialisée dans l'élevage de porcs, sur lesquels il tatoue ou fait tatouer entre autre des personnages Disney avec une prédilection pour les princesses. Princesses roulées régulièrement dans la boue de manière littérale, ce qui n'est pas sans rappeler certaines autres princesses, roulées, elles, dans la boue de la presse à scandale. L'existence des animaux se transforme en une sorte de happening perpétuel au sein même de leur porcherie que l'artiste belge a voulu digne du cahier des charges du label Bio. Tatouage mis à part, ces porcs mènent une vie fort agréable.


Wim Delvoye: Art Farm, les cochons tatoués

Arielle - 2006 - Cochon tatoué - Wim Delvoye
Princesses - 2006 - Cochon tatoué - Wim Delvoye
Cinderella - 2005 - Cochon tatoué - Wim Delvoye
Art farm - 2005 - Cochon tatoué Disney - Wim Delvoye
Jasmine with unicorn - 2004 - Tattoed pig skin - Wim Delvoye
Belle & Cinderella - 2005 - Tattoed pig skin - Wim Delvoye


Et au final, je vous ai dégoté un mash up plutôt réussi que Frank Ireland dont c'est la marotte (voir le lien vers sa chaîne Youtube) a intitulé Walt Disney's Sin City. Il s'agit d'une fausse bande annonce de film, intéressante hybridation entre l'univers des dessins animés qu'on découvre pas si innocents et de celui du réalisateur Robert Rodriguez travaillant avec le dessinateur, scénariste Frank Miller. Quand la ville du péché croise le monde des rêves version américaine.

Frank Ireland : Walt Disney's Sin City

Frank's Video Media Mashups - Walt Didney's Sin City 
Thomas Czarnecki
José Rodolfo Loaiza Ontiveros 
Wim Delvoye
Frank Ireland  

3 commentaires :

boudoirdelacomtesse a dit…

Merci pour cet article! J'ai adoré les caricatures des princesses! C'est chouette, ça donne envie de se lancer en photo!
L'artiste tatoueur je le connaissais déjà, j'adore ce qu'il fait <3

Caroline a dit…

On leur en veut en ce moment à ces pauvres princesses ;)

Foxy Lalégende a dit…

J'ai énormément apprécié cette article. Ça fait plaisir de voir des oeuvres représentant les véritables versions au lieu du cliché Disney, ça donne de nouvelles perspectives sujettes à l'imagination. ;)

Share this

Related Post