lundi 25 juin 2012

Lundi Librairie : Petit Bréviaire du Snobisme - Antonius Moonen



Porter une Rolex révèle à tout âge d’un snobisme « primaire ». C’est fréquent chez le nouveau riche qui a besoin d’accessoires pour confirmer son statut.

Le faux bréviaire d’Antonius Moonen est en réalité un contre-manuel de savoir-vivre dans lequel son auteur proteste vigoureusement contre l’uniformisation et la culture de masse imposée par une société de consommation visant à ne satisfaire que les besoins et émotions primaires.

Acerbe et féroce, cet ouvrage ouvre des pistes sur l’art d’être snob mais surtout celui encore plus délicat d’être soi-même, personnalité unique et de ce fait totalement extravagante aux yeux d’un monde formaté, rigide et compromis. Rédigé d’une plume trempée dans l’acide, le texte horripile autant qu’il amuse.  Moonen abhorre le bon ton, la mode discrète, le bien être et le bonheur médiocre. Son constat sociétal est désabusé, chargé d’une désinvolte gravité. L’élégance du snob réside dans sa capacité à rire des sujets les plus sérieux. Il nous conte ainsi le monde moderne avec une frivolité feinte, humeur badine d’apparat.

Antonius Moonen, écrivain, chroniqueur, consultant en marketing, dose subtilement ironie, cruauté, égratignant au passage les élites revendiquées dans un vaste mouvement libérateur. Il fait fi du politiquement correct, tourne en dérision bourgeoisie pudibonde et  aristocratie flétrie, appelle à la rébellion contre les conventions mesquines. Le tout ponctué d’anecdotes savoureuses, de clins d’œil historiques.

Dans l’Angleterre du XVIIIème siècle, le snob, du latin sine nobilitate, sans noblesse, était un étudiant sans particule qui se piquait d’entrer à l’Université et d’accéder ainsi à la culture. Etre snob, c’est donc avant tout être avide de connaissances et d’élévation intellectuelle, être orignal avec des idées et de solides bases de réflexion. Valeurs intemporelles qu’il est nécessaire d’exprimer avec un humour irrésistible. Ainsi n’en faisant qu’à sa tête, armé pour imposer son point de vue, le snob pourra à distance porter sur le monde un regard amusé et l’éclairer de ses facéties lumineuses.

Petit Bréviaire du Snobisme d’Antonius Moonen – Editions L’Inventaire

 http://anton-moonen.blogg.org/


2 commentaires :

christine a dit…

Je crois que je vais l'acheter , je pense qu'il me plaira.

Caroline a dit…

Un livre piquant anticonformiste. Il y a même des recettes gourmandes ultra chics, ultra snob!

Share this

Related Post